« À l’ancienne » au Petit Marguery.

Volaille, porc, boeuf, veau et parfois agneau. Puis poisson, crevettes et noix de Saint-Jacques. Hormis ces grands classiques, rien de bien atypique à la carte de la plupart des restaurants. Du coup, au même titre que les légumes moches ou oubliés qui ont fait leur grand come-back, les viandes oubliées sont en train de revenir sur le devant de la scène. Par contre, il ne faut pas les déguster n’importe où car elles demandent un vrai savoir-faire. Parce qu’autant des pâtes à la bolo ratées ça peut passer, autant une tête de veau ratée c’est vraiment plus compliqué à avaler.

C’est un restaurant atypique

Au petit Marguery aucun risque que les plats soient ratés. Ce restaurant ne surfe pas sur une quelconque tendance food, lui, les abats, le gibier et tous les plats de nos arrières-mères, il en a fait sa spécialité depuis des dizaines et des dizaines d’années. C’est un vrai voyage dans le temps culinaire.

& c’est un restaurant gourmand

Tous les plats sont faits maison et préparés à partir de produits frais. Parmi les spécialités de saison tu peux donc trouver : des asperges violettes de l’Hérault avec un croustillant d’escargots Petit-gris à l’ail des ours. Une poêlée de cuisses de grenouilles en persillade -c’est tellement rare de trouver de la grenouille dans des restaurants autres que chinois, que tu commandes ce plat sans hésiter-. Un lapin farci à la brousse de brebis et tomates confites -enfin une recette qui diffère du sempiternel lapin à la moutarde-. Une tête de veau sauce ravigote. Un foie de veau à la Lyonnaise et fricassée de fèves. Mais aussi ses ris de veau dorés au sautoir avec une fondue d’épinards et une sauce au citron vert. Tout est vraiment bon et très généreux. L’assiette de ris de veau (qui nécessite un supplément de 10€) est extrêmement impressionnante tellement il y en a et qu’ils sont gros ! En dessert tu es sur du plus classique, mais le soufflé au Grand-Marnier (très généreux en Grand-Marnier) vaut le coup de petite cuillère !

Au Petit Marguery, restaurant traditionnel français. avenue des Ternes Paris gambas ris de veau
Au Petit Marguery, restaurant traditionnel français. avenue des Ternes Paris
Au Petit Marguery, restaurant traditionnel français. avenue des Ternes Paris gambas ris de veau lapin farci soufflé grand marnier

Au Petit Marguery – Rive Droite
64 avenue des Ternes 75017 Paris – 01 45 74 16 66
M. Ternes
petitmarguery-rivedroite.com

La semaine de la truffe dans les restaurants Frères Blanc.

Pour planter l’décor

Inaccessible, inabordable, réservée aux comptes en banque bien garnis ou éventuellement au jour de ton mariage si ce jour arrive un jour, … la truffe tu ne l’as jamais vraiment envisagée tellement son prix est hors de ta portée. La truffe tu l’as quasiment exclusivement consommée par le biais d’huiles aromatisées ou de beurres et fromages truffés. Autant donc dire que tu ne l’as jamais réellement goûtée.

C’est un concept atypique

Et bien, via un déjeuner au Petit Zinc, tu as enfin pu goûter à la truffe du Périgord. Ce repas visait à déguster les plats éphémères proposés du 5 au 12 mars à la carte des restaurants du groupe Frères Blanc qui se sont réunis autour d’une semaine spéciale, la semaine de la truffe. Cette initiative est très chouette puisqu’elle permet de découvrir ce produit ultra luxueux de manière décomplexée, grâce à l’utilisation de produits simples et au détournement de recettes du quotidien (qui permettent d’afficher des prix par plat abordables). Pendant une semaine et sans te retrouver à découvert, tu pourras donc t’initier à la truffe, à son odeur, à sa couleur, à sa texture et à sa saveur si particulière.

& un concept gourmand

Le chef et meilleur ouvrier de France -Bernard Leprince- a donc imaginé 12 recettes éphémères associant la truffe noire du Périgord -du producteur Gilbert Hugou- à l’un des produits déjà présent à la carte de chacun des restaurants. Tu auras donc le choix entre : cinq recettes à base de féculents et de truffe (coquillettes, macaronade, risotto, rattes et spaetzle), trois recettes autour de l’oeufs et de la truffe (en brouillade, en feuilleté ou miroir), deux recettes de tartare de poisson et de truffe (l’une au saumon, l’autre au maigre), une recette avec un légume et de la truffe (le céleri) et une dernière recette revisitant un sandwich avec de la truffe (le croque). Ce croque, tout comme les coquillettes, sont d’ailleurs vraiment dingues et complètement addictifs !

Menu éphémère autour de la truffe dans les restaurants Frères Blancs en mars

Au Pied de Cochon - 6 rue Coquillère 75001 Paris – Chez Jenny - 39 boulevard du Temple 75003 Paris – Le Petit Zinc - 11 rue Saint-Benoît 75006 Paris – Le Procope - 13 rue de l’Ancienne Comédie 75006 Paris – Flora Danica - 142 avenue des Champs Élysées 75008 Paris – La Fermette Marboeuf - 5 rue Marboeuf 75008 Paris – Brasserie La Lorraine - 2 place des Ternes 75008 Paris – Le Grand Café Capucines - 4 boulevard des Capucines 75009 Paris – Charlot Roi des Coquillages - 12 place de Clichy 75009 Paris – Le Sud - 91 boulevard Gouvion-Saint-Cyr 75017 Paris – Bar André - 5 rue St-Jean 17000 La Rochelle – La Lorraine - 7 place d’Armes 1136 Luxembourg

Les plats à base de truffe seront proposés du 5 au 12 mars entre 19,80 et 29,90€.

De vrais plats japonais chez Nagoya.

Pour planter l’décor

La plupart du temps quand on te tend une ptite pub à la sortie du métro tu la prends poliment et tu la jettes à la première poubelle venue sans l’avoir regarder avant bien sûr. Mais ce jour là, va savoir pourquoi, tu as regardé le mec dans les yeux, lui as sourit, a prit ce qu’il te tendait, lui a dit merci, a ouvert et lu le dépliant et t’es dit « quoi ????? il y a du jus d’aloé vera dans ce resto ?????? nan mais c’est un truc de ouf !!!! Depuis le temps que je fantasme ce jour c’est pas possible (parce que tu surkiffes le jus d’aloé vera) !!!! Il faut que j’y aille dès ce soir ! » Et avec ta grande force de persuasion tu as convaincu tes copines d’y aller le soir même.

C’est un restaurant atypique

Parce que la carte de Nagoya change beaucoup des japonais habituels.

& un restaurant gourmand

Parce que c’est la meilleure glace au thé vert que tu ais pu manger de touuuuuuute ta vie. Elle déchire. Hyper parfumée, crémeuse, fondante, douce, au méga top quoi. Les autres desserts sont canons aussi : Daifuku, Yokan, Dorayaki, … Tu manges aussi des épinards à la sauce sésame méga bons, des poches de tofu frites au riz vinaigré, des barbecue de boeuf, et pleins d’autres choses très bonnes.

Le plus

Nagoya propose également un service livraison.

Nagoya restaurant japonais paris 17

Nagoya – 16 Rue Brey 75017 Paris – 01 45 72 61 68 – nagoya.fr
> Menus de 11 à 24€