Les incontournables de Ténérife.

Non toutes les îles des Canaries ne ressemblent pas à Fuerteventura avec des clubs all inclusive comme unique décor et des plages de sable blanc comme unique loisir. Les Canaries c’est aussi et surtout Ténérife, la plus grande des 7 îles de l’archipel. Et on ne dirait pas comme ça mais à Ténérife il y en a des choses surprenantes à voir. De mystérieuses pyramides, un volcan perché à 3718 mètres d’altitude (le point culminant de l’Espagne), des piscines naturelles creusées par le temps dans la lave, des plages de sable noir, une forêt sauvage, des maisons traditionnelles à balcon en bois et patio intérieur esprit colonial, … L’île ne fait que 50 km sur 80 et compte une variété de microclimats impressionnants. Du climat humide et brumeux jusqu’au climat désertique chaud et sec. Le plus saisissant est de monter dans la magnifique forêt de l’Anaga, à l’extrême est de l’île. Plus tu grimpes dans la montagne, plus la température baisse et plus la brume s’épaissit (jusqu’à ne plus rien voir à 30 centimètres devant toi). Ensuite, dès que tu redescends en direction des plages de San Andrés, le temps se dégage et se rechauffe à une vitesse incroyable. Tu peux gagner 10 degrés en approximativement 15 minutes. Dingue.

Pour ce qui est de la nourriture, la gastronomie canarienne est globalement bonne, simple, copieuse et peu onéreuse. Rien ne t’a laissé un souvenir impérissable, mais il y a quand même deux choses dont tu te souviendras pour longtemps, tellement tu en as consommé en grande quantité !

La forêt de l'Anaga sous la brume. Ténérife

patatas au marché de Santa Cruz de Ténérife

Les papas arrugadas.

Ces petites « pommes de terre ridées » cuites avec leur peau dans de l’eau très salée ne sont même pas incontournables, elles sont inévitables. C’est LE plat traditionnel que tu trouves absolument partout. Elles sont servies soit toutes seules en tapas, soit en garniture d’un plat. Elles sont par ailleurs toujours accompagnées d’une sauce, le « mojo ». Ce mojo est soit « rojo » soit « verde ». Le mojo rojo est une sauce rouge à base de poivrons rouges et de piment. Quant au mojo verde, il tient sa couleur verte des poivrons verts et des feuilles de coriandre. Ces deux sauces sont vraiment à tomber. Tu trouveras d’ailleurs un peu partout dans les commerces des mélanges d’épices pour mojo. Il suffit d’ajouter de l’eau et de l’huile et c’est prêt !

El Teide dans le Parc National du Teide. Ténérife

le barraquito, un café typique de Ténérife

Le barraquito.

Le barraquito est aux Canaries ce que le cappuccino est à l’Italie. Il ne faut donc pas repartir sans en avoir goûté un préparé là-bas. Il s’agit d’un café auquel on ajoute du lait, une grosse dose de lait concentré sucré, de l’écorce d’orange et de la liqueur de café. À Ténérife il est souvent consommé en guise de dessert. C’est un café gourmand au sens propre du terme. C’est tellement bon que, malgré la chaleur assommante à certains endroits, tu n’as aucun problème à le boire. En plus, ce lait concentré que tu ajoutes toi même en fonction de ton goût, te rappel les berlingots Nestlé (ceux avec Tic et Tac dessus) que tu engloutissais lorsque tu étais petite. Un bonheur.

Comments

  1. anne says

    Merci c’est sympa de nous faire profiter de votre expérience! Demain soir restaurant à la caleta de interian et papas arugadas seront de mise!

Trackbacks

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>