Bar à poisson péruvien ultra tendance.

Pour planter l’décor

Qu’est-ce qu’il y a de pire que d’être enfermé dans un bureau dont on ne peut pas ouvrir les fenêtres par 32° ? Euh… être enfermé dans un bureau dont on ne peut pas ouvrir les fenêtres par 32° à Paris durant tout l’été parce qu’on ne part pas en vacances ! Au-se-cours déprime. Du coup tous les moyens sont bons pour essayer de t’évader un peu dès que tu sors du taf.

C’est un restaurant atypique

Si je te dis « bar à poisson péruvien », tu réponds ? « Perfection » évidemment ! Le Fish Club c’est ce lieu hybride à mi-chemin entre un bar à tapas, un restaurant de poisson et un restaurant péruvien. Un lieu auquel tu n’aurais jamais pensé avant de savoir qu’il existe. Un lieu que tu aurais kiffé créé toi-même tellement tu y trouves tout ce que tu aimes. Parce qu’hormis le principe des tapas dont tu es folle, les produits de la mer que tu adores et la cuisine exotique que tu adores encore plus, tu trouves aussi du fromage, des cocktails à tomber et une liste de références de vins hyper impressionnante (malheureusement les vins au verre ne sont pas donnés et peuvent vite faire exploser ton addition).

& un restaurant gourmand

Tu arrives à l’ouverture, soit 18h, pour l’apéro. Choix stratégique pour être sûre d’avoir une place. Tu commences tranquillement par un cocktail. Ils sont tous à base de Pisco, la boisson nationale péruvienne et chilienne (une eau-de-vie de raisin). Tu te laisses convaincre par le bartender que le blanc d’oeuf cru dans un cocktail ce n’est pas immonde et tu pars sur le Pisco Sour. Et effectivement l’oeuf tu ne le sens pas du tout. Grâce au shaker le blanc est émulsionné et il forme simplement une petite mousse très aérienne au-dessus du verre. Une révélation. À 20h la cuisine est enfin ouverte et là les choses sérieuses commencent. Après beaucoup de questions à la serveuse et une longue hésitation entre les ceviches et les tiraditos (plats traditionnels péruviens de poisson cru mariné), tu te jettes à l’eau. Tu choisis le ceviche Fish Club au cabillaud et calamars frits. Le plat est servi comme là-bas avec la marinade typique, le « leche de tigre », des morceaux de patate douce et de gros grains de maïs. Une tuerie. Tu enchaînes sur des champignons farcis aux langoustines et arrosés de citron vert. Bon mais pas ouf. Et tu termines sur un tamales, un plat à base de maïs décliné sous plusieurs formes. Très bon.

Le plus

Le décor est à l’image du concept. Complètement atypique. Non seulement le Fish Club a décidé de s’installer dans une ancienne boucherie. Mais, histoire de pousser le vice jusqu’au bout, les rails qui servaient à suspendre la viande ont été conservé et font partie intégrante du décor. Tu ajoutes à ça une décoratrice d’intérieur de talent qui a osé le mélange improbable des motifs aztèques et du mobilier des années 50. Et tu obtiens un lieu bourré de personnalité, qui ne ressemble à aucun autre.

Le Fish Club : un bar à poisson péruvien à Paris.

The Fish Club - 58 rue Jean-Jacques Rousseau 75001 Paris (M. Les Halles) ‎- 01 40 26 68 75 – www.eccfishclub.com
Cocktails à 12€ – Ceviche Fish Club à 15€ – Champignons aux langoustines à 9€ – Tamales à 6€

Comments

  1. says

    Mais le Fish club c’est à coté du beef club ?!
    Je pensais que c’était son homologue version poisson … Nan ?
    En tout cas je passe devant plusieurs fois par semaine, du coup je retiens l’adresse pour une soirée entre pote après un ciné !

    • Atypique & Gourmand says

      Oui oui c’est bien à côté. Je ne sais pas si c’est son homologue parce que je ne suis jamais allée au Beef Club. Mais je crois que le Beef Club est vraiment en mode resto alors que le fish club est en mode tapas. Pourquoi qu’est-ce qui te surprend ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>