Les spécialités cambodgiennes à Siem Reap.

IMG_9146 copiebisÀ Siem Reap tu sais clairement pourquoi tu y vas. Pour les Temples d’Angkor évidemment (parce que si tu vas à Siem Reap sans visiter Angkor, c’est une grossière erreur hein). Et à Angkor tu sais aussi plutôt bien ce que tu vas trouver. Tu vas trouver des temples bien sûr, mais aussi des énormes racines d’arbres qui ont poussées sur les temples, tu verras beaucoup (trop) de touristes coréens qui parlent très très forts, mais aussi des tuk tuk à tout va, des éléphants pour te promener et aussi beaucoup de petites cambodgiennes plus mignonnes les unes que les autres qui te suivront partout en te répétant un sempiternel « 1 dollar, 1 dollar, 1 dollar !!! » en te tendant des bracelets ou des cartes postales.

Et niveau gastronomie c’est pareil. Tu ne peux pas aller au Cambodge sans manger : 

L’Amok : C’est un plat typique cambodgien à base de poisson. Il est préparé avec du lait de coco, du sucre, un oeuf, de la sauce poisson, de l’ail rouge, de la citronnelle, des feuilles de kaffir, du paprika, du galanga et du curcuma. Le tout est cuit en papillote dans une feuille de bananier et accompagné de riz.
Le Lok Lak : Il s’agit d’un un autre plat traditionnel au Cambodge, mais à base de boeuf cette fois. La viande est marinée dans un mélange de sucre de palme, de sauce d’huître, de sauce soja, d’oignon et de poivre du Kampot (ce poivre est hors de prix ici mais tellement commun là-bas qu’on y va directement à base de branches entières de poivre frais dans les plats). La viande marinée est ensuite cuite au wok et servie avec de la laitue et du riz.
Des Jack Fruit  (ou fruit du Jacquier) : C’est un fruit à l’aspect un peu étrange, qui en rebute plus d’un, mais qui vaut vraiment le coup d’y goûter. Il s’agit de petites poches jaunes et molles remplies de chair douce et sucrée. Tu les trouves dans d’énormes noix à petits picots qui poussent en haut des Jacquiers.
Des noix de coco fraîches : C’est moins original certes, mais c’est tellement bon et désaltérant que tu ne peux pas passer à côté des énormes noix de coco fraîches. Tu bois avec une paille à même la noix et tu en manges ensuite la chair. Et là bas ça coûte vraiment trois fois rien. C’est à peine plus cher voir moins cher que d’acheter une petite bouteille d’eau.

Spécialités culinaires cambodgiennes.

Spécialités culinaires cambodgiennes. Spécialités culinaires cambodgiennes.Spécialités culinaires cambodgiennes.

Comments

  1. says

    je confirme cela notamment tip tip one dollar et les tuk tuk en folie qui finalement me manque à paris. j’aimerais en avoir plein devant chez moi quand je veux sortir :) super pays. je distille peu à peu quelques images sur mon blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>