L’angoissante question « qu’est-ce que tu me conseilles comme restaurant ? »

restaurants bons, sympas et originaux à Paris : A noste, Guilo Guilo, Le Galopin
« Tiens, toi qui as un blog sur les restos là, tu me conseilles quelle adresse ? »
Et voilà, c’est l’angoisse ! J’ai toujours le sentiment de jouer ma vie sur cette question. Je me dis que je n’ai pas le droit à l’erreur et que si je ne tombe pas juste on va me haïr à vie « nan mais quelle grosse connasse, t’as vu le resto de merde qu’elle nous conseille ! C’est bien une blogueuse en carton celle-ci j’te l’dis ! ». Du coup je me colle une pression de dingue pour ne pas décevoir.

Mais bien sûr tout le monde n’a ni les mêmes goûts, ni les mêmes budgets, ni les mêmes attentes en allant au restaurant. Sinon ça serait trop facile. Parce que naturellement j’aurai bien envie de conseiller l’Arpège. Mais c’est impossible de recommander une table à 300€ à tout le monde sans passer pour quelqu’un de complètement déconnecté de la réalité. J’aurai aussi envie de citer Septime. Mais je ne le fais pas non plus parce que c’est très compliqué d’y avoir une table au dîner à moins de faire preuve de beaucoup (beaucoup beaucoup beaucoup) de persévérance en appelant tous les jours pendant au moins trois semaines. Pareil pour le Richer ou le 52 Faubourg. Pour le coup ici c’est l’absence de réservation qui pose problème. Comme ces adresses sont toujours blindées il faut soit y arriver très tôt, soit ne pas avoir peur de patienter à l’entrée. Et comme une bonne expérience au restaurant ne se limite pas au contenu des assiettes mais commence à la réservation et se termine à la caisse, je n’ai pas envie de recommander un endroit où il y aura quelque chose de pénible à un moment donné. Du coup, tant que faire se peut, j’essaie de conseiller des adresses à la fois abordables, facilement réservables, avec une ambiance agréable, un service affable, des mets délectables et qui soient des expériences mémorables. Et ce n’est pas si simple. Du coup je me suis fait une shortlist de trois restaurants très différents que je sors presque à tous les coups.

A Noste

Le sud ouest, la bonne humeur, le réconfort, la générosité. A Noste ce sont deux étages et deux ambiances bien distinctes. En bas les tapas et la convivialité, en haut le resto et le calme. Il y en a pour tout le monde mais toujours avec le sourire et des bons plats.

Le Galopin

Bistronomie, produits frais de saison, convivialité. Le Galopin c’est une cuisine d’instinct avec un menu dégustation unique en 7 plats qui changent tous les soirs. Donc c’est tous les soirs une nouvelle surprise.

Guilo Guilo

Originalité, découverte, évasion et toujours convivialité. Guilo Guilo c’est un bistrot japonais où tu manges au comptoir avec le chef qui cuisine au centre face à toi. C’est également un menu unique et en plus il est surprise (tu ne découvres les plats que lorsqu’ils arrivent devant toi). En revanche il ne change pas tous les jours mais tous les mois.

Comments

  1. says

    Haha trop rigolo, j’ai souvent la même impression que toi, et j’ai la même peur au ventre de décevoir celui qui me questionne. Bref, tout ça pour dire que j’ai eu aussi un coup de coeur pour ces trois adresses que je sur-valide !

Trackbacks

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>