Accords éphémères mets et whisky à l’Andy Wahloo

4

Jusqu’au 31 juillet la Maison Suntory s’associe avec le bar Andy Wahloo pour une expérience atypique autour du whisky. Suntory a confié ses trois références -Yamazaki, Hakushu, Hibiki- à Kaled Derouiche afin qu’il laisse libre court à son imagination. Le résultat ? Trois cocktails estivaux très originaux et très différents les uns des autres ! le bartender a réussi a marier subtilement les cultures, les arômes et l’élégance. Mais l’expérience ne s’arrête pas là ! Pour accompagner les trois boissons estivales, le restaurant attenant, Le Derrière, a imaginé des mets dont les saveurs s’accordent aux cocktails. Les plats sont tous composés de fromage, herbes et épices. Ce qui est très sympa avec ce concept c’est que le whisky devient accessible aux palais les plus sensibles et les moins avertis.

summer romance Accords éphémères mets et whisky à l'Andy Wahloo SUMMER ROMANCE – LE COUPE DE COEUR
Ce cocktail marie le Yamazaki Distiller’s Reserve avec du saké infusé aux feuilles de kaffire lime, du nectar de jasmin, du sirop d’amande, des bitters à la vanille et à l’orange, des algues, du shiso et du blanc d’œuf façon sour. Pour relever les saveurs de Summer Romance estival, frais, doux et léger, un carpaccio de maigre, assaisonné de yuzu, d’huile d’olive, d’eau de rose, de germes d’ail et de betteraves, de poivre rouge de kampot et de paillettes d’algues nori est servi avec. Ce carpaccio est agrémenté de Saint Nectaire avec un assaisonnement au sirop d’érable et cacao amer.

japanese garden Accords éphémères mets et whisky à l'Andy Wahloo JAPANESE GARDEN
Ce cocktail est servi dans une tasse à thé japonaise. Il associe le Hibiki Japanese Harmony à de la liqueur de cassis, de la liqueur de sureau et du jus de pomme. Des mûres fraiches broyées et de la fleur d’oranger le complètent. Doux et fruité, Japanese Garden s’accorde avec un macaron au foie gras et à la gelée de framboises ainsi qu’à un bouchon lyonnais et des cranberries séchées. Le tout est assaisonné d’une infusion de vanille à l’huile d’olive.

hakushu old fashioned andy wahloo whisky suntory HAKUSHU OLD FASHIONED
La recette de ce old fashioned revisité, élaborée pour le Hakushu Distiller’s Reserve avec une réduction de bière japonaise au yuzu, associe les parfums de bitters à la coriandre et au pamplemousse à la fraîcheur de la feuille de shiso (un basilic japonais qui sent le cumin quand on le frotte !). Servi dans un service à saké traditionnel, ce cocktail se déguste avec un tartare de bœuf au yuzu parsemésde germes d’alfalfa, de champignons enoki, de coriandre, de fèves de tonka râpées et de sel fumé. L’ensemble, accompagné de comté, est assaisonné au piment d’Espelette.

Andy Wahloo – 69 rue des Gravilliers 75003 Paris

Cocktail au mezcal et assiettes créatives au Mary Celeste.

Pour planter l’décor

On ne présente plus le Mary Celeste et sa cabane de pêcheurs ultra hype.

C’est un bar atypique

Par contre on peut présenter son cocktail El Curado ! Une tuerie à base de mezcal. C’est à New York, où il est beaucoup plus connu et répandu qu’en France, que tu as découvert cet alcool mexicain distillé à partir d’agave et facilement reconnaissable à son goût fumé et boisé. Au début, tu as été hyper surprise par son goût ultra puissant et très différent de tout ce que tu connais. Mais une fois ton palais apprivoisé, tu en es tombée complètement addict. À tel point que tu t’es mise en quête de trouver tous les endroits où il en est servi à Paris ! Et au Mary Celeste, tu en as trouvé dans le El Curado. Ce cocktail ultra relevé se compose donc de mezcal, citron vert, piment vert frais, sel fumé et ananas (qui donne plus de couleur que de goût).

& un bar gourmand

Niveau bouffe ça tabasse plutôt pas mal aussi. À l’instar de Clamato par exemple, le Mary Celeste propose des assiettes marines façon tapas bistronomiques. L’accent est mit sur les produits de la mer mais pas que. Tu trouves autant du thon blanc cru & radis pickles (frais, bien assaisonné et avec plusieurs textures) / que du saumon cru, chips & miel / du pain de maïs / des tacos d’épaule de porc / un tartare de boeuf, amandes rôties, harissa & olives kalamata / mais aussi des aubergines rôties, pignon de pin, miel & pain croustillant (le meilleur plat d’aubergine que tu aies jamais mangé) / et en dessert une crème de fenouil, orange & sirop d’olive. C’est original, audacieux, fin, frais et bon.

Le moins

Le Mary Celeste est toujours aussi blindé que depuis son ouverture, donc il vaut mieux réserver ou arriver tôt !

Mary Celeste, restaurant de poisson et bar à cocktails à Paris

Mary Celeste - 1 rue Commines 75003 Paris ‎- 09 80 72 98 83
M. Saint-Sébastien Froissart
www.lemaryceleste.com

La semaine de la truffe dans les restaurants Frères Blanc.

Pour planter l’décor

Inaccessible, inabordable, réservée aux comptes en banque bien garnis ou éventuellement au jour de ton mariage si ce jour arrive un jour, … la truffe tu ne l’as jamais vraiment envisagée tellement son prix est hors de ta portée. La truffe tu l’as quasiment exclusivement consommée par le biais d’huiles aromatisées ou de beurres et fromages truffés. Autant donc dire que tu ne l’as jamais réellement goûtée.

C’est un concept atypique

Et bien, via un déjeuner au Petit Zinc, tu as enfin pu goûter à la truffe du Périgord. Ce repas visait à déguster les plats éphémères proposés du 5 au 12 mars à la carte des restaurants du groupe Frères Blanc qui se sont réunis autour d’une semaine spéciale, la semaine de la truffe. Cette initiative est très chouette puisqu’elle permet de découvrir ce produit ultra luxueux de manière décomplexée, grâce à l’utilisation de produits simples et au détournement de recettes du quotidien (qui permettent d’afficher des prix par plat abordables). Pendant une semaine et sans te retrouver à découvert, tu pourras donc t’initier à la truffe, à son odeur, à sa couleur, à sa texture et à sa saveur si particulière.

& un concept gourmand

Le chef et meilleur ouvrier de France -Bernard Leprince- a donc imaginé 12 recettes éphémères associant la truffe noire du Périgord -du producteur Gilbert Hugou- à l’un des produits déjà présent à la carte de chacun des restaurants. Tu auras donc le choix entre : cinq recettes à base de féculents et de truffe (coquillettes, macaronade, risotto, rattes et spaetzle), trois recettes autour de l’oeufs et de la truffe (en brouillade, en feuilleté ou miroir), deux recettes de tartare de poisson et de truffe (l’une au saumon, l’autre au maigre), une recette avec un légume et de la truffe (le céleri) et une dernière recette revisitant un sandwich avec de la truffe (le croque). Ce croque, tout comme les coquillettes, sont d’ailleurs vraiment dingues et complètement addictifs !

Menu éphémère autour de la truffe dans les restaurants Frères Blancs en mars

Au Pied de Cochon - 6 rue Coquillère 75001 Paris – Chez Jenny - 39 boulevard du Temple 75003 Paris – Le Petit Zinc - 11 rue Saint-Benoît 75006 Paris – Le Procope - 13 rue de l’Ancienne Comédie 75006 Paris – Flora Danica - 142 avenue des Champs Élysées 75008 Paris – La Fermette Marboeuf - 5 rue Marboeuf 75008 Paris – Brasserie La Lorraine - 2 place des Ternes 75008 Paris – Le Grand Café Capucines - 4 boulevard des Capucines 75009 Paris – Charlot Roi des Coquillages - 12 place de Clichy 75009 Paris – Le Sud - 91 boulevard Gouvion-Saint-Cyr 75017 Paris – Bar André - 5 rue St-Jean 17000 La Rochelle – La Lorraine - 7 place d’Armes 1136 Luxembourg

Les plats à base de truffe seront proposés du 5 au 12 mars entre 19,80 et 29,90€.