Spontanéité et convivialité au Cabinet de sa Majesté.

Pour planter l’décor

Les grandes salles sans âme et sans charme qui ne font que brasser des gens et de l’argent ce n’est pas du tout ta came. Par contre tu t’enflammes pour toutes les petites adresses aux univers bourrés de caractère. C’est pourquoi tu t’es enflammée pour le Cabinet de sa Majesté que tu t’es empressée d’aller visiter.  

C’est un restaurant atypique

Des miroirs aux cadres moulés, des cornes d’antilopes en trophée, des petits animaux empaillés, d’anciennes machines à coudre pour s’attabler, des carreaux de céramique au sol, des carreaux de faïence au mur. Et surtout, dans les cabinets, une télé en noir & blanc fixée au-dessus du trône et, tout autour, des portraits de gens couronnés qui ont l’air de t’observer pisser. Le Cabinet de sa Majesté, c’est une sorte de labo pour bobos en quête de nouveauté.

& un restaurant gourmand

Cuisine hétéroclite à tendance régressive. Croquettes de Camembert panées au chorizo, filet mignon et coquillettes en risotto, gratin dauphinois, cheeseburger, cheesecake aux fraises, sablé de Petits Lu au Nutella, … C’est bon. Ce n’est pas ouf, mais c’est bon. Un peu comme à la maison. Par contre, petite déception avec les croquettes. Tu pensais découvrir des morceaux de chorizo à l’intérieur avec le fromage coulant, plutôt qu’à l’extérieur avec de la salade. Pareil pour le cheesecake. Il t’a plus fait penser à un gâteau au fromage blanc qu’au dessert fondant que tu connais. Enfin, toi qui kiffes les trucs étranges, tu étais aux anges en découvrant le « tartare de fruits frais bizarres » mais quel ne fut pas ton chagrin en apprenant que les fruits du jour étaient tout ce qu’il y a de plus commun.

Le plus

Le bar. Le Cabinet de sa Majesté n’est pas qu’un endroit où il fait bon se sustenter. C’est aussi un bar à cocktails divers et variés, parfaitement réalisés par Nicolas, le roi de l’endroit. Coup de coeur pour le Mai Tai qui, sous ses airs inoffensifs, t’a mis une bonne claque.

Le Cabinet de Sa Majeste - restaurant - bar - Goncourt

Le Cabinet de Sa Majesté – 4 rue de la Fontaine au Roi 75011 Paris – lecabinetdesamajeste.com
Cocktails entre 9 et 11€ / Entrées entre 8 et 10€ / Plats entre 16 et 23€ / Desserts entre 7 et 9€

Classes les tapas de Max y Jeremy.

Pour planter l’décor

Il est 18h30. Tu sors du taf rejoindre tes copines. Tu as déjeuné à midi donc tu as déjà super faim. Mais pas le temps de rentrer chez toi manger avant. D’ailleurs tu te connais, si tu rentres tu n’auras jamais le courage de ressortir. Par contre tu n’as pas envie d’aller dans un resto. Tu ne veux pas trop dépenser, tu préfères un endroit moins formel et surtout tu veux juste quelque chose pour te caler un peu l’estomac. Donc pour toi, l’idéal c’est un truc où tu peux boire du vin et manger un peu. Les bars à tapas sont donc devenus tes lieux de rdv chouchous. Ce soir ce sera chez Max y Jeremy.

C’est un restaurant atypique

Tu es dans un bar à tapas basques donc tu t’attends à retrouver des chorizo frits, du fromage de brebis avec de la confiture de cerises noires, etc. Des classiques basques quoi. Mais non. Ca serait d’ailleurs un gros point négatif pour toi si ça n’était pas aussi bon. En fait, chaque plat que tu as commandé t’as positivement étonné. Et tous pour une raison différente. La carte des vins est également top. Elle est variée et te permet de découvrir des vins espagnols, portugais, chiliens, mexicains, argentins, brésiliens ou encore américains.

& un restaurant gourmand

Les patatas bravas te surprennent par leur quantité. C’est un gros bol plein à ras bord qui t’es servi. Et pour le coup la quantité n’est pas privilégiée au détriment de la qualité car elles sont très bonnes ces patates. Tout comme la tortilla sous forme de large et épaisse part de gâteau. Le pan con tomate te déconcerte ensuite aussi car il t’arrive décomposé sur une planche. Tu as les tranches de pains toastées, la gousse d’ail, les tomates cerises coupées et la fleur de sel. Et c’est à toi de jouer pour assembler le tout ! Sympa. Le mini burger t’étonne ensuite car c’est un vrai plat miniature que tu as. Un petit burger très goûteux avec un épais petite steak de wagyu au top et une bonne portion de frites avec. Enfin les artichauts farcis à la ricotta, parsemés de tapenade et nappés d’huile truffée te laissent bouche-bée. Déjà tu en as trois gros et surtout c’est incroyablement bon. Tu ne t’attends pas du tout à avoir ce genre de qualité et de préparation raffinée dans un bar à tapas.  Bon point pour Max y Jeremy.

Le moins

Le deux serveurs étaient adorables mais tu avais à peine enlevé ton manteau (et pas du tout regardé la carte) qu’ils te demandaient déjà ce que tu voulais commander. Du coup tu t’es un peu sentie comme dans les boutiques où tu franchis à peine le pas de la porte qu’on te demande déjà si on peut t’aider…

Max y Jeremy - bar à tapas - République

Max y Jeremy – maxyjeremy.com – 6 rue Charles-François Dupuis 75003 PARIS – 01 42 78 00 68
> tapas entre 4,5€ pour le pan con tomate et 15€ pour la burrata // vin au verre entre 5€ et 6,5€

Le Sherry Butt et ses cocktails insolites au whisky.

Pour planter l’décor

Le whisky a priori ça ne t’inspire pas des masses. Ca te rappel surtout tes soirées étudiantes où tu allais en boîte. Tout le monde prenait une bouteille de whisky en conso commune. Sauf que personne n’aimait vraiment ça. Donc tout le monde prenait du coca et du sirop de fraise pour bien camoufler le goût. Autant dire que du whisky il ne restait plus grand chose. Mais ça c’était avant d’aller au Sherry Butt. Maintenant tu as une toute autre vision du whisky.

C’est un bar atypique

La star c’est donc le whisky au Sherry Butt. Et outre des dégustations de l’alcool brut, tu peux t’initier au whisky via la carte des cocktails. Si vraiment tu n’en es pas une fan à la base, ça te permet d’appréhender la chose de manière douce et un peu détournée. Et il y a des chances pour que tu te surprennes à aimer ça.

& un bar gouleyant

Les cocktails, aussi étranges qu’ils puissent paraître, sont vraiment bons. Subtils, chics, justement dosés et parfumés. Le Lampone di modena (scotch whisky, sherry, sirop de framboise-balsamique, citron, ginger ale) est clairement ton préféré. L’incroyable sirop framboise-balsamique réalisé sur place, avec son nez de balsamique très puissant et son goût sucré et acidulé de framboise très présent, y est sûrement pour beaucoup. Par contre celui qui t’a le plus surprise est sans conteste le Goldenight (cognac, liqueur de tabac, sirop de café, absinthe, poudre d’or). Un vrai goût de tabac et de la vraie poudre d’or trop jolie dans le verre !

Le moins

N’ouvre pas avant 18h (et pas avant 20h le dimanche et le lundi).

Le plus

Les dimanche et lundi soirs, pour 30€ tu as une formule pour t’initier au whisky avec une dégustation de deux références, un cocktail et un foie gras infusé au whisky.

Sherry Butt - Bar à cocktails au whiskySherry Butt - Bar à cocktails au whisky

Sherry Butt – 20 rue Beautreillis, 75004 Paris – 09 83 38 47 80 – facebook.com/sherrybuttparis
> Cocktails à partir de 12€