Un tea time au fromage à la Maison de la Chine.

Pour planter l’décor

Comme ça, naturellement, on ne se dit pas « tiens aujourd’hui j’irai bien prendre le thé dans une agence de voyage ». Et pourtant. À la Maison de la Chine, on y va effectivement pour réserver ses vacances, mais pas seulement. Avec ses conférences, ses expositions, sa boutique et son corner restauration, c’est un véritable espace de vie. Et on n’a même pas besoin de faire semblant de vouloir booker une croisière de 15 jours sur le Yangzi pour y avoir accès ! C’est ouvert à tout le monde.

C’est un salon de thé atypique

Le corner restauration de la Maison de la Chine, ou plutôt son salon de thé, propose tous les jours (sauf le dimanche) un tea time hyper atypique. Un tea time à base de fromage. Pour ça non plus on ne se dit pas naturellement « tiens aujourd’hui pour le goûter j’me ferais bien un maroilles – earl grey ». Le thé avec le fromage n’est quand même pas l’association la plus évidente du monde. Et pourtant. Aussi improbable que ça puisse paraître ça se marie très bien !

& un salon de thé gourmand

Bon, on ne boit pas non plus n’importe quel thé avec n’importe quel fromage. Il y a quand même des accords à respecter. La Maison de thé de la Maison de la Chine a donc collaboré avec Marie Quatrehomme -meilleur ouvrier de France fromager et affineuse- pour proposer trois formules très équilibrées :
– Fourme d’Ambert, thé Lapsang Souchong et pâte de figues aux noix concassées.
– Saint Nectaire, thé du Yunnan et pâte de fruits à la pêche, poivre blanc et cranberries.
– Comté, thé Bai Mu Dan et pâte de fruits aux coings.
Les pâtes de fruits permettent de faire la liaison entre le fromage et le thé et tous les éléments fonctionnent hyper bien ensemble. Bizarrement le thé adoucit le palais et il n’y a aucune remontée un peu âpre (comme cette monstrueuse association qu’est le camembert avec le jus d’orange, je ne sais pas ce qui m’a prit ce jour là mais ça m’a vacciné à vie !).
Et sinon, pour les moins téméraires, un tea time sucré est également disponible. On retrouve alors les créations de la pâtisserie Ciel et notamment ses Angels Cakes (cette formidable invention qu’est le gâteau à la crème sans beurre ! Alléluia).

La Maison de Thé de la Maison de la Chine
76 rue Bonaparte 75006 Paris – 01 40 51 95 17
www.maisondelachine.fr

Un tea time au fromage avec Fourme d'ambert à la maison de thé de la maison de la chineUn tea time au fromage avec Saint Nectaire à la maison de thé de la maison de la chine

tea time à la Maison de la Chine et angel cake yuzu patisserie ciel

#Top 10 : Où boire du mezcal à Paris ?

dans quel bar boire du mezcal à Paris Au même titre que le coup de foudre que tu as eu lors de ta rencontre avec la mozzarella fumée, tu es récemment devenue complètement dingue du mezcal (cet alcool mexicain distillé à partir d’agave au goût fumé). Genre lorsque que tu en vois par hasard sur une carte ça donne à peu près « haaaaan mais il y a un cocktail au mezcal, mais c’est trop coooool !!!! Je prends ça di-rect !!!! ». Il faut dire aussi que le mezcal est bien trop peu répandu par chez nous et qu’il est du coup bien trop difficile à trouver. Et ça c’est bien dommage. Heureusement, il y a quand même quelques adresses parisiennes qui en proposent et de nouveaux bars spécialisés dans cette petite merveille s’ouvrent de plus en plus.

Candelaria

52 rue de Saintonge Paris 3e
Pour accéder au bar à cocktails de la Candelaria, il faut d’abord traverser une petite taqueria et pousser la porte au fond de la salle.

Cartel Ocho

223 rue Saint Martin Paris 3e
Ici les cocktails ne sont pas ce qu’il y a de plus intéressant. Il vaut mieux prendre des shots qui sont servis avec une tranche d’orange et du sal de gusano, comme au Mexique.

Jefrey’s

14 rue Saint Sauveur Paris 2e
Le Jefrey’s est un bar à cocktails et whisky chic et élégant situé en plein Montorgueil.

La Bascule

24 rue Durantin Paris 18e
Ici il le mezcal n’est proposé qu’en shot pur mais il y en a un tel stock qui ne part pas, à cause du manque de notoriété de l’alcool, que les serveurs se font un plaisir de te préparer un cocktail sur demande.

La Mexcaleria

44 rue des Tournelles Paris 4e
Comme son nom l’indique La Mexcaleria est, comme le Cartel Ocho,  complètement spécialisé dans le mezcal. 7 cocktails au choix et plusieurs shots sont proposés.

La Perla

26 rue François Miron Paris 4e
La Perla est un grand bar mexicain dans le quartier Saint-Paul qui propose 7 cocktails originaux à base de mezcal au choix (celui au tamarin est top). Et certains de ces cocktails sont dispo en happy hour jusqu’à 20h (et ça c’est très très cool pour un apéro après le taf). 

Le Calbar

82 rue de Charenton Paris 12e
Le Calbar est un bar à cocktails situé près de la gare de Lyon où les serveurs se promènent en caleçon. Plus sympa pour mesdames donc.

Little Red Door

60 rue Charlot Paris 3e
Le Little Red Door est un petit bar à cocktails intime spécialiste de la mixologie et caché derrière une petite porte discrète.

Le Mary Celeste

1 rue Commines Paris 3e
Un seul cocktail ici, le El Curado, mais qui envoie du très lourd. Le meilleur cocktail au mezcal que tu aies bu jusqu’à maintenant à Paris (en photo au-dessus).

Gocce

7 rue Choron Paris 9e (à l’arrière du restaurant Professore)
Un choix de trois cocktails à base de mezcal, Les Fleurs du mal -un accord plutôt acidulé- étant vraiment top.

Cocktail au mezcal et assiettes créatives au Mary Celeste.

Pour planter l’décor

On ne présente plus le Mary Celeste et sa cabane de pêcheurs ultra hype.

C’est un bar atypique

Par contre on peut présenter son cocktail El Curado ! Une tuerie à base de mezcal. C’est à New York, où il est beaucoup plus connu et répandu qu’en France, que tu as découvert cet alcool mexicain distillé à partir d’agave et facilement reconnaissable à son goût fumé et boisé. Au début, tu as été hyper surprise par son goût ultra puissant et très différent de tout ce que tu connais. Mais une fois ton palais apprivoisé, tu en es tombée complètement addict. À tel point que tu t’es mise en quête de trouver tous les endroits où il en est servi à Paris ! Et au Mary Celeste, tu en as trouvé dans le El Curado. Ce cocktail ultra relevé se compose donc de mezcal, citron vert, piment vert frais, sel fumé et ananas (qui donne plus de couleur que de goût).

& un bar gourmand

Niveau bouffe ça tabasse plutôt pas mal aussi. À l’instar de Clamato par exemple, le Mary Celeste propose des assiettes marines façon tapas bistronomiques. L’accent est mit sur les produits de la mer mais pas que. Tu trouves autant du thon blanc cru & radis pickles (frais, bien assaisonné et avec plusieurs textures) / que du saumon cru, chips & miel / du pain de maïs / des tacos d’épaule de porc / un tartare de boeuf, amandes rôties, harissa & olives kalamata / mais aussi des aubergines rôties, pignon de pin, miel & pain croustillant (le meilleur plat d’aubergine que tu aies jamais mangé) / et en dessert une crème de fenouil, orange & sirop d’olive. C’est original, audacieux, fin, frais et bon.

Le moins

Le Mary Celeste est toujours aussi blindé que depuis son ouverture, donc il vaut mieux réserver ou arriver tôt !

Mary Celeste, restaurant de poisson et bar à cocktails à Paris

Mary Celeste - 1 rue Commines 75003 Paris ‎- 09 80 72 98 83
M. Saint-Sébastien Froissart
www.lemaryceleste.com