Spontanéité et convivialité au Cabinet de sa Majesté.

Pour planter l’décor

Les grandes salles sans âme et sans charme qui ne font que brasser des gens et de l’argent ce n’est pas du tout ta came. Par contre tu t’enflammes pour toutes les petites adresses aux univers bourrés de caractère. C’est pourquoi tu t’es enflammée pour le Cabinet de sa Majesté que tu t’es empressée d’aller visiter.  

C’est un restaurant atypique

Des miroirs aux cadres moulés, des cornes d’antilopes en trophée, des petits animaux empaillés, d’anciennes machines à coudre pour s’attabler, des carreaux de céramique au sol, des carreaux de faïence au mur. Et surtout, dans les cabinets, une télé en noir & blanc fixée au-dessus du trône et, tout autour, des portraits de gens couronnés qui ont l’air de t’observer pisser. Le Cabinet de sa Majesté, c’est une sorte de labo pour bobos en quête de nouveauté.

& un restaurant gourmand

Cuisine hétéroclite à tendance régressive. Croquettes de Camembert panées au chorizo, filet mignon et coquillettes en risotto, gratin dauphinois, cheeseburger, cheesecake aux fraises, sablé de Petits Lu au Nutella, … C’est bon. Ce n’est pas ouf, mais c’est bon. Un peu comme à la maison. Par contre, petite déception avec les croquettes. Tu pensais découvrir des morceaux de chorizo à l’intérieur avec le fromage coulant, plutôt qu’à l’extérieur avec de la salade. Pareil pour le cheesecake. Il t’a plus fait penser à un gâteau au fromage blanc qu’au dessert fondant que tu connais. Enfin, toi qui kiffes les trucs étranges, tu étais aux anges en découvrant le « tartare de fruits frais bizarres » mais quel ne fut pas ton chagrin en apprenant que les fruits du jour étaient tout ce qu’il y a de plus commun.

Le plus

Le bar. Le Cabinet de sa Majesté n’est pas qu’un endroit où il fait bon se sustenter. C’est aussi un bar à cocktails divers et variés, parfaitement réalisés par Nicolas, le roi de l’endroit. Coup de coeur pour le Mai Tai qui, sous ses airs inoffensifs, t’a mis une bonne claque.

Le Cabinet de Sa Majeste - restaurant - bar - Goncourt

Le Cabinet de Sa Majesté – 4 rue de la Fontaine au Roi 75011 Paris – lecabinetdesamajeste.com
Cocktails entre 9 et 11€ / Entrées entre 8 et 10€ / Plats entre 16 et 23€ / Desserts entre 7 et 9€

Shingané, un des meilleurs restaurants coréens de Paris.

Pour planter l’décor

En janvier ta CB prend des congés. Entre Noël, le Nouvel An, la semaine au ski et les soldes, ton compte a été en hypertension aigüe. Une bonne dose de repos s’impose. Du coup, les restos sont proscrits et le système D prescrit. Mix de conserves planquées au fond du placard et de surgelés. Overdose de spaghetti, fusilli et rigatoni agrémentés de bolo, carbo ou pesto. Et quand finalement tu n’as plus rien à te mettre sous la dent et la flemme d’aller faire les courses, tu retournes au resto. Mais pas très cher bien sûr !

C’est un restaurant atypique

Un restaurant coréen en-soi ce n’est pas hyper atypique certes. En tout cas plus tant que ça depuis l’année dernière. N’empêche que ça reste quand même moins répandu que les restos japonais ou même thaï. Et ce qu’il y a de bien chez Shingané c’est que tu n’y trouves quasiment que des spécialités coréennes. Des boissons (chaudes ou froides, alcoolisées ou pas), aux entrées, plats et desserts, tu es sûre de découvrir des choses nouvelles et originales.

& un restaurant gourmand

Tu commences par un jus de cannelle histoire de t’ouvrir l’appétit. Un goût vraiment bien présent mais un peu trop sucré pour toi. Tu continues avec des crêpes coréennes. Moelleuses et croustillantes à la fois. Mais pas hyper pratiques à manger avec des baguettes ! Tu passes ensuite au barbecue coréen de boeuf. Servi avec du kimchi, des champignons, des courgettes et des racines de lotus marinés. Gros coup de coeur pour le lotus d’ailleurs. Cette version du barbecue est vraiment top car il est directement intégré dans la table. Tu soulèves une trappe et coucou le barbecue. Du coup ça ne fume pas, ça ne te chauffe pas la tronche et tu ne sens pas mauvais quand tu ressors ! Le bonheur. Tu termines enfin ton repas par un très délicat thé au blé accompagné d’un gâteau de riz gluant au thé vert farcis d’une pâte de haricots rouges très fondante. Tu trouves souvent la pâte trop ferme mais celle-ci est parfaite.

Le plus

Shingané ne paie pas de mine d’extérieur mais la déco intérieure est vraiment agréable et dépaysante. Et les toilettes sont à ne surtout pas manquer ! Et oui jusqu’à présent ce sont les toilettes les plus exotiques dans lesquels tu sois allée. Orchidées, galets et bambous sont au rendez-vous. Pipi zen garanti !

Shingané - très bon restaurant coréen - Gambetta, Paris.

Shingané – 63 avenue Gambetta 75020 PARIS – 01 43 15 65 11 – www.shingane.fr
> menus de 16,50€ à 33€

Art Kitchen – Table d’hôte arty.

Pour planter l’décor

Tu ne sais ni ce que tu vas manger, ni avec qui tu vas manger. Tu sais juste qu’une grande table pouvant accueillir jusqu’à 12 convives t’attend et qu’un menu en accord mets et vin préparé selon l’humeur du chef te sera servi (par le chef himself qui plus est). Surprise, surprise. C’est ça qui est bien.

C’est un restaurant atypique

Art Kitchen c’est un peu ovni. C’est une petite cuisine-restaurant-table d’hôte. Une ambiance très chaleureuse, conviviale et détendue s’en dégage. Tu t’y sens comme à la maison. Notamment parce que tu peux t’y retrouver à 12 maximum, mais si tu as de la chance, tu peux aussi te retrouver seul avec ton mec, et du coup le chef rien que pour vous !

& un restaurant gourmand

Ce fut un démarrage en beauté. Des toast de foie gras accompagnés d’une coupe de champagne t’ont mit en appétit. S’en est suivi un très fin carpaccio de Saint Jacques à l’huile pimentée. Talonné de près par une étonnante lotte fumée à la framboise, en carpaccio aussi. Finesse, finesse. Tu étais déjà repue. Mais la huitaine de tranches de magret de canard, sauce au foie gras avec son gratin dauphinois a débarqué sans que tu t’y attendes. Tu ne t’es pas faite prier pour l’attaquer. Malheureusement il a eu raison de toi et tu as du abandonner le combat avant la ligne d’arrivée. Mais c’est parce que tu savais qu’un dôme au chocolat allait venir clore ce marathon. Tu voulais bien sûr lui faire honneur. Tu as eu raison. Tu l’as achevé en moins de 5 minutes.

Le plus

Tu peux privatiser Art Kitchen pour organiser tes propres dîners. Soit en utilisant la cuisine pour préparer ton repas soit en ayant un chef rien que pour toi et tes invités.

Art Kitchen, restaurant table d'hôte dans le MaraisArt Kitchen table d'hôte Paris

Art Kitchen – 4, rue du Trésor 75004 PARIS – 06 74 35 76 21 – art-kitchen.fr
> à partir de 70€ par personne avec chef privé