Razowski, restaurant de burgers déments à Paris.

Pour planter l’décor

Des tops sur les meilleurs burgers de Paris, t’en vois passer tellement souvent que t’as beaucoup de mal à distinguer ceux qui sont vraiment bons de ceux qui font surtout parler d’eux parce que l’adresse vient d’ouvrir et qu’elle a un concept un peu sympa. D’autant que de nouveaux restos à burgers voient le jour à une fréquence vraiment dingue ces derniers temps. En revanche, lorsqu’il y a des adresses récurrentes dans ces classements -et encore plus lorsqu’elles existent depuis un moment-, ça te rassure et te donne vraiment envie d’aller goûter leurs burgers. C’est le cas avec Razowski.

C’est un restaurant atypique

La plupart des burgers de Razowski sont proposés en version simple ou double, et la version double envoie sacrément du lourd ! Avec son sommet culminant à 15 cm, cet énorme sandwich a été élu « le burger le plus haut de Paris » !

& un restaurant gourmand

Razowski étant un restaurant américain, toutes les spécialités US y sont. Des burgers effectivement très bons avec une dizaine de recettes au choix -dont une canon au poulet-. 3 types de pain différents selon les burgers -pain de mie, muffin ou bun-. En accompagnement c’est frites bien sûr mais aussi hashbrown -au top-, oignon ring ou coleslaw. Et en dessert les grand classiques qui tuent : brownie, cheesecake ou encore pancakes.

Le plus

Le brunch totalement américain du dimanche -avec cocktail mimosa bien sûr-.

Razowski, restaurant de burgers à Paris

Razowski - 38 place du Marché Saint-Honoré 75001 Paris ‎- 01 42 96 53 20 – M. Tuileries / Pyramides www.razowski.fr
Tex burger 14€ – bacon burger 15€.

La pointe du Grouin : le restaurant qui a inventé sa propre monnaie.

Pour planter l’décor

Paris – La Pointe du Grouin (Bretagne) : 4h de voiture. Un peu compliquée pour une envie nocturne d’huîtres ou de galette-saucisse. Sinon, il y a La Pointe de Grouin à Paris. Des huîtres et des galettes-saucisse aussi, et beaucoup d’autres choses très dépaysantes, juste derrière la gare du Nord.

C’est un restaurant atypique

Thierry Breton a eu l’idée de créer une monnaie inédite, en guise de moyen de paiement, pour son restaurant. Le Groin. Et pour obtenir ces groins c’est très simple. Un « Distri Groins » a été installé à l’entrée du restaurant. Il fonctionne comme un distributeur de billets classique : tu mets ta carte bleue, tu sélectionnes la somme de groins que tu veux -10 minimum- tu fais ton code de CB et les groins tombent. Ensuite tu n’as plus qu’à aller commander au bar, payer directement ce que tu dois avec tes groins, recevoir un galet numéroté, et, lorsque ta commande est prête, ton numéro se fait appeler au mégaphone, tu montres ton galet et tu repars avec une cagette en bois remplie de victuailles. À la bonne franquette.

& un restaurant gourmand

À La Pointe du Grouin, les spécialités bretonnes sont à l’honneur. Entre produits de la mer et charcuterie tu trouves forcément ton bonheur. Le soir c’est en mode tapas rustiques, les plats sont servis dans des petites cassolettes ou sur des planches, accompagnés de pain maison. Huîtres et galette-saucisse bien sûr, mais aussi pommes de terre-cervelle de canut, sandwich Bara Bihan, andouille de Guéménée, Far breton, Kouing Amann cacao ou nature, … Le tout arrosé de cidre, bière ou vin et à des prix vraiment très corrects. 

Le plus

Les groins sont utilisables dans les autres restaurants de Thierry Breton, Chez Michel et Chez Casimir, situés juste à côté de La Pointe du Grouin.

La pointe du Grouin, le bistrot du chef Thierry Breton dédié aux spécialités bretonnes. Sous forme de tapas et avec sa propre monnaie. Paris, Gare du Nord.

La Pointe du Grouin - 8 rue de Belzunce 75010 Paris ‎- M. Poissonnière / Gare du Nord
1€ = 1 grouin – Kouing Amann à 4 grouins – Happy Hour jusque 20h.

La semaine de la truffe dans les restaurants Frères Blanc.

Pour planter l’décor

Inaccessible, inabordable, réservée aux comptes en banque bien garnis ou éventuellement au jour de ton mariage si ce jour arrive un jour, … la truffe tu ne l’as jamais vraiment envisagée tellement son prix est hors de ta portée. La truffe tu l’as quasiment exclusivement consommée par le biais d’huiles aromatisées ou de beurres et fromages truffés. Autant donc dire que tu ne l’as jamais réellement goûtée.

C’est un concept atypique

Et bien, via un déjeuner au Petit Zinc, tu as enfin pu goûter à la truffe du Périgord. Ce repas visait à déguster les plats éphémères proposés du 5 au 12 mars à la carte des restaurants du groupe Frères Blanc qui se sont réunis autour d’une semaine spéciale, la semaine de la truffe. Cette initiative est très chouette puisqu’elle permet de découvrir ce produit ultra luxueux de manière décomplexée, grâce à l’utilisation de produits simples et au détournement de recettes du quotidien (qui permettent d’afficher des prix par plat abordables). Pendant une semaine et sans te retrouver à découvert, tu pourras donc t’initier à la truffe, à son odeur, à sa couleur, à sa texture et à sa saveur si particulière.

& un concept gourmand

Le chef et meilleur ouvrier de France -Bernard Leprince- a donc imaginé 12 recettes éphémères associant la truffe noire du Périgord -du producteur Gilbert Hugou- à l’un des produits déjà présent à la carte de chacun des restaurants. Tu auras donc le choix entre : cinq recettes à base de féculents et de truffe (coquillettes, macaronade, risotto, rattes et spaetzle), trois recettes autour de l’oeufs et de la truffe (en brouillade, en feuilleté ou miroir), deux recettes de tartare de poisson et de truffe (l’une au saumon, l’autre au maigre), une recette avec un légume et de la truffe (le céleri) et une dernière recette revisitant un sandwich avec de la truffe (le croque). Ce croque, tout comme les coquillettes, sont d’ailleurs vraiment dingues et complètement addictifs !

Menu éphémère autour de la truffe dans les restaurants Frères Blancs en mars

Au Pied de Cochon - 6 rue Coquillère 75001 Paris – Chez Jenny - 39 boulevard du Temple 75003 Paris – Le Petit Zinc - 11 rue Saint-Benoît 75006 Paris – Le Procope - 13 rue de l’Ancienne Comédie 75006 Paris – Flora Danica - 142 avenue des Champs Élysées 75008 Paris – La Fermette Marboeuf - 5 rue Marboeuf 75008 Paris – Brasserie La Lorraine - 2 place des Ternes 75008 Paris – Le Grand Café Capucines - 4 boulevard des Capucines 75009 Paris – Charlot Roi des Coquillages - 12 place de Clichy 75009 Paris – Le Sud - 91 boulevard Gouvion-Saint-Cyr 75017 Paris – Bar André - 5 rue St-Jean 17000 La Rochelle – La Lorraine - 7 place d’Armes 1136 Luxembourg

Les plats à base de truffe seront proposés du 5 au 12 mars entre 19,80 et 29,90€.