Manger sur une balançoire.

Pour planter l’décor

Checklist : les restaurants insolites les plus connus de Paris
> Le Blue Elephant : Check
> Sur un Arbre Perché : Check
> Dans le noir : à faire

C’est un restaurant atypique

Parce que tu peux manger sur des balançoires. Ce sont en réalité des chaises suspendues au plafond sur lesquelles tu peux te balancer. En plus de ces balançoires, tu peux également manger dans des box en bois surélevés par rapport au reste de la salle. Et là tu as l’impression d’être perchée dans une cabane.

& un restaurant gourmand

Au-delà du cadre original, les plats aussi sont bien travaillés et beaux à regarder. Kir à la violette en apéritif. Mousse d’avocat et crabe en entrée. Trop écoeurante à ton goût avec trop de mousse et pas assez de crabe. Poulet et risotto en plat. Vraiment excellent. Pomme d’amour revisitée en dessert. Superbe dessert ludique. Tu dois verser un petit pot de chocolat chaud sur une coque de chocolat noire pour qu’elle fonde et ainsi découvrir son mystérieux contenu.

Le moins

Malheureusement, seules deux tables de deux personnes sont conçues comme des balançoires. Elles se trouvent en plus directement à l’entrée du restaurant, un peu au milieu du passage. Tu dois d’ailleurs bien le préciser lors de ta réservation si tu souhaites y manger, sinon tu seras placée ailleurs.

Le plus

Tu peux te faire masser à tout moment de ton repas. Un espace shiatsu est prévu pour.

Sur un Arbre Perché, restaurant avec balançoire - Paris

Sur un arbre perché – 1 Rue du 4 Septembre, 75002 Paris – 01 42 96 97 01
> Formules de 21€ à 59€
Crédit photos : www.surunarbreperche.com

Hip Club : restaurant et galerie d’art.

Pour planter l’décor

Au rez-de-chaussée une galerie d’art. Au sous-sol un restaurant. Hip Club c’est un endroit arty hybride près des Tuileries, où il fait bon s’attabler.

C’est un restaurant atypique

Le restaurant Hip Club se trouve donc au sous-sol de la galerie Hip. Galerie qui mêle objets d’art, objets de design et bijoux. Le resto vit au rythme de la galerie. C’est aussi un espace de détente, d’où son nom « Club », où tu peux venir simplement y prendre un thé. En écho à la galerie, la décoration du restaurant est arty, moderne et design. Des objets d’art en vitrine, des tableaux et des sculptures en exposition, du mobilier astucieux et une vaisselle design.

& un restaurant gourmand

Parce que les assiettes sont bien présentées et les associations de saveurs hyper intéressantes. Bizarrement, le truc que tu as le plus aimé est la mise en bouche surprise. Des coquilles d’oeuf en plastique remplies de rillettes de poisson et présentées dans une boîte à oeuf en carton avec de la verdure et des mouillettes. Trop mignon. En entrée tu as opté pour la soupe de châtaignes concassées avec gomashio et mascarpone de sésame. Et en plat, un risotto et escabèche de légumes. Ce plat t’a moins séduit. Malheureusement il baignait dans un fond d’huile d’olive bien trop gras à ton goût. 

Le moins

Sur les trois desserts proposés, deux sont à commander en début de repas. Et comme souvent tu attends d’avoir terminé ton plat pour savoir s’il te reste de la place pour un dessert ou non, t’as trouvé ça un peu pénible. 

Hip Club, restaurant et galerie d'art - Paris

Hip Club – 8, rue Saint-Roch 75001 Paris – 01 42 61 13 08 – hipgaleriedart.com
Ouvert du mardi au samedi de 12h à 18h.
> A la carte E/P/D de 37,5€ à 42,5€

Manger tout cru chez Macraw.

Pour planter l’décor

Crudivorisme : communément appelé alimentation vivante, est une pratique alimentaire qui consiste à se nourrir exclusivement d’aliments crus et souvent issus de l’agriculture biologique.

C’est un restaurant atypique

Parce que chez Macraw, le resto du jeune et beau Jeremy, la carte n’est quasiment composée que de plats crus. Ils sont proposés en formule entrée ou plat principal, à consommer sur place ou à emporter

& un restaurant gourmand

Parce que les assiettes sont très bien présentées, les assaisonnements sont au top et les produits hyper frais et fins. T’as le choix entre pas mal de choses comme un tartare de céleri à la vanille. Un ceviche de boeuf au piment Sambal. Le meilleur moment du repas, et plus grosse surprise surtout étant donné que tu n’es pas vraiment adepte de viande crue. Tu as aussi tartare de canard et fois gras au balsamique. Un sashimi de saumon à l’huile de noisette ou une daurade marinée à la mangue et poivre long de Java.

Le moins

Sans hésiter, l’agencement du restaurant. T’arrives par une petite terrasse couverte, plutôt sympa, et quand tu entres tu te demandes si tu ne t’es pas trompée d’endroit. Tu te croirais bien plus dans une sandwicherie que dans un resto qui sert une « gastronomie de haut vol » comme t’as pu le lire. La faute aux deux comptoirs réfrigérés à l’entrée dans lesquels sont entreposés et conservés des produits qui ont l’air de servir à l’élaboration des plats. A la limite ça aurait pu être rigolo et appétissant de les utiliser pour y mettre en scène les plats proposés à la carte.

Macraw, restaurant où on mange du cru - Montparnasse

Macraw – 31 boulevard du Montparnasse 75006 Paris – 01 45 44 55 55 – www.macraw.fr
> Formules : déjeuner à 12 et 19€ – After work de 7 à 14€ – E/P/D à la carte : de 24 à 43,5€
LE RESTAURANT A FERMÉ SES PORTES.