Déguster à Montmartre.

Les chefs marquent de plus en plus leur territoire. A l’instar de Grégory Marchand avec la rue du Nil ou de Bertrand Grébaut avec la rue de Charonne, Antoine Westermann a investi la rue Lepic. D’abord avec son restaurant Coq Rico spécialisé dans les volailles haut de gamme, face au moulin de la Galette. Puis, avec La Dégustation sur le trottoir d’en face à quelques mètres de là.

C’est un restaurant atypique

La Dégustation est un peu ovni dans Montmartre. C’est un bar à champagne, une épicerie fine et un comptoir à déguster de très bons et élégants petits plats cuisinés face à nous. C’est donc un endroit plutôt chic. Et le truc cool c’est qu’il n’y a pas de « mais ». La Dégustation n’est pas chic mais pas donné. La Dégustation est chic et accessible. Et ça, à tout juste 500 mètres du Sacré Coeur. La plupart des restaurants situés près de la place du Tertre proposent une cuisine française traditionnelle dans une atmosphère conviviale et bon enfant. Et si on veut être au calme avec son amoureux ce n’est pas toujours l’idéal. La Dégustation est donc parfaite pour ça. Un déjeuner, un brunch, un apéro ou un dîner (car La Dégustation s’adapte à tous les moments de la journée) avec du champagne et sa date !

& c’est un restaurant gourmand

En venant le midi à La Dégustation on pourra y manger les produits traiteur du chef comme une super terrine de volaille maison. Mais également des hors d’oeuvres snackés comme une coquille Saint-Jaques sur crème d’artichauts et citron vert (très bon) ou un oeuf bio au plat et jambon affiné. Mais on pourra également y déguster des plats aussi variés qu’un thon pané aux graines de sésame avec une purée de potiron au curry, une tartine de hampe Black Angus et roquette (T.U.E.R.I.E.), un burger ananas et foie de canard ou encore une choucroute au champagne façon Westermann. Et tout cela accompagné de plusieurs références de champagnes et crémants au verre.

la Dégustation, restaurant comptoir chic à Montmartre

La Dégustation
93 rue Lepic 75018 Paris – 01 46 06 25 20
M. Abbesses ou Lamarck – Caulaincourt

Vins singuliers et assiettes inventives : d’une pierre deux coups chez Dune.

Il y a des endroits comme ça, où c’est tout de suite une évidence. Ces endroits où chaque chose qui les compose semble être là pour toi. Et bien Dune c’est ça. C’est l’endroit dans lequel tu as trouvé tout ce qui te plaît.

Le décor d’abord.

Tu pénètres à peine chez Dune que tu te prends de plein fouet une fresque géante et apaisante, de mer et de palmiers. Puis, tu découvres le reste de la salle, composé d’un ensemble d’éléments charmants, bruts et raffinés. Tu croirais presque que les lieux sont tenus par des nanas. Mais non.

Arrive ensuite la carte des boissons.

C’est la première fois que tu trouves au même endroit un condensé de tout ce que tu aimes. S’il y avait eu un jus de cerise, un Vouvray demi-sec et un Maury ça en aurait même été bizarre. Mais on ne peut pas tout avoir et il y a déjà presque tout : Club Maté, ginger beer, pisco sour, mezcal, malbec argentin bio, Pouilly Fuissé, pétillants naturels et j’en passe. Le choix est cornélien.

Quand vient enfin le temps de te sustenter, ton bonheur s’accroît encore.

Déjà, la carte du soir est essentiellement composée de petites portions qui ont le considérable avantage de te permettre de goûter à davantage de préparations. Ensuite, les plats ont tous un petit quelque chose qui vient les twister : yuzu, sudachi, pimenton, … et ça ça te plaît. Mais en plus, certains plats censés être petits n’en ont finalement que le prix. Le boudin noir snacké et radis pickles est l’un de ceux-là. Pour 8€ tu t’attendais à quelques bouts de boudin recouverts de radis, alors que non, tu l’as en entier avec juste ce qu’il faut de radis acides et croquants pour le tonifier. Toutes les portions ne sont d’ailleurs pas de calibre égal. Comme le boudin, le foie d’agneau et polenta a presque la taille d’un plat normal alors que la stracciatella (le fromage pas la glace) tient plus de la petite entrée. C’est sur le dessert que tout aurait pu basculer. Une crème au citron c’est simple à l’énoncé, du coup tu t’attends à ce qu’elle soit hyper bonne. Et bingo, elle l’est. Ceci dit, elle n’est pas si simple que ça puisqu’elle est à base de citron Kalamata et agrémentée de poudre de café liberica. Le fameux petit quelque chose qui vient tout changer.

Et bien sûr

Dune c’est un service agréable et attentionné, et ça c’est le petit quelque chose qui fait que tu y reviens sans hésiter.

Dune
20 rue Keller Paris 11e – 01 43 57 83 15
www.duneparis.fr
Formule midi à 15€ – Portions de soir de 6 à 25€ – Mardis soirs menu 100% vegan.

DUNE bar à vin et restaurant tapas rue Keller Paris 11e

#Top 10 : Dans quel resto se faire une soirée entre meufs ?

10 endroits sympas pour une soirée entre filles à Paris.Où sortir entre filles pour prendre l’apéro ou pour dîner ? Bonne bouffe, bons vins, bons cocktails, déco sympa, ambiance cool, serveurs sexy et addition légère, autant de critères qui rendent le choix de l’endroit pas toujours évident voir ultra relou.

#1 : L’Ozo, pour des meufs trendy.

Un lieu central mi lounge – mi chic avec des touches très féminines comme le canapé rouge en forme de bouche, une terrasse verdoyante, des cocktails originaux et des plats à composer soi-même en fonction de ses goûts.
L’Ozo – 37 Rue Quincampoix Paris 4e

#2 : L’Oga, pour des meufs aventurières.

Ambiance de la jungle avec trophées de chasse, plantes géantes et zèbre, kangourou ou encore crocodile dans l’assiette. Une petite terrasse en prime.
L’Oga – 82 Rue Jean Pierre Timbaud Paris 11e

#3 : Bliss, pour des meufs difficiles.

Immense lieu avec grande terrasse en plein Châtelet. Pizzas cuites sur place, charcuterie tranchée sur place, burger et même cocktail dans un ananas. En bonus sympa, un photomaton pour faire des photos avec ses copines.
Bliss – 8 rue Coquillère Paris 1er

#4 : Le Cabinet de sa Majesté, pour des meufs à la cool.

Un petit resto décontracté qui fait aussi bar à cocktails. Une déco sympa façon cabinet de curiosité. Cheeseburger, filet mignon et même coquillettes dans l’assiette.
Le Cabinet de Sa Majesté – 4 rue de la Fontaine au Roi Paris 11e

#5 : Clamato, pour des meufs qui font attention à leur ligne.

Petit bistrot chic dédié aux produits de la mer servis en petites portions à partager. Pas de réservation possible, donc venir tôt.
Clamato – 80 rue de Charonne Paris 11e

#6 : La Pointe du Grouin, pour des meufs qui ne font pas attention à leur ligne.

Galette saucisse, kouing amann, huîtres, bière et cidre. La Bretagne est à l’honneur. Service sur planche et dans des ramequins façon tapas, ici c’est à la bonne franquette.
La Pointe du Grouin – 8 rue de Belzunce Paris 10e

#7 : Le Dépanneur Pigalle, pour des meufs m’as-tu-vu.

The place to be de SoPi. Le resto-diner-mexicain-chic du sud de Pigalle avec tacos, burgers et téquilas, c’est ici. Rien d’absolument dingue niveau gastronomie, mais un lieu beau & cool, avec une grande terrasse et une clientèle qui frôle le people.
Le Dépanneur Pigalle – 27 rue Pierre Fontaine Paris 9e

#8 : La Conserverie, pour des meufs qui n’aiment pas être vues.

Un lieu difficile à trouver et une ambiance intimiste chic dans un décor de loft new-yorkais. Des cocktails à tomber et des plats soignés servis -encore- en petites portions à partager.
La Conserverie – 37 rue du Sentier Paris 2e

#9 : Jeanne B., pour des meufs qui aiment être au calme.

Un resto-épicerie-traiteur à l’ambiance très calme. Une cuisine française traditionnelle et des bons vins.
Jeanne B. – 61 rue Lepic Paris 18e

#10 : Lockwood, pour des meufs branchées.

Un coffee shop, un restaurant et un bar à cocktails au sous-sol. Ambiance jeune, hype, discrète et festive.
Lockwood – 73 rue d’Aboukir Paris 2e

Vous pouvez retrouver la deuxième partie du « Top 10 des restaurants pour une soirée entre filles à Paris » ici.