Le Coq Rico, le bistrot monomaniaque des plumes à Montmartre.

Pour planter l’décor

Si il y a bien un endroit où il faut aller si tu veux manger du poulet, c’est là. Et il ne s’agit bien sûr pas du KFC, faudrait quand même pas trop déconner non plus, mais du Coq Rico. Le restaurant plutôt chic d’Antoine Westermann à Montmartre, face au Moulin de la Galette.

C’est un restaurant atypique

Au Coq Rico, toute la carte -des entrées jusqu’aux desserts- est dédiée aux plus belles bêtes à plumes de France. Végétariens s’abstenir.

& un restaurant gourmand

Amoureux des volailles, que ce soit avec les célèbres poulets de Challans, de Bresse ou des Landes, avec les pintade, caille, oie, canard ou canette ou avec des pièces plus rares comme la palombe de Sologne, le perdreau gris de la Beauce ou le coucou de Rennes, vous trouverez forcément votre bonheur au Coq Rico. Et ici, des oeufs aux abats, en passant évidemment par les volailles entières, rien n’est laissé de côté, tout est sublimé. Concrètement, en entrée tu as commandé l’oeuf poché et frit à la crème de topinambours. Une tuerie fondante, crémeuse et croquante. En plat tu as partagé un poulet fermier de Challans avec légumes de saison, et un vol-au-vent aux abats et écrevisses. C’était hyper intéressant parce que, non seulement le poulet était très juteux et avait vraiment du goût (et c’est tellement rare de trouver un poulet qui ne soit pas insipide que ça mérite d’être souligné), mais sa cuisson était par endroit un peu rosé et ça tu n’as pas du tout l’habitude. Toi tu as l’habitude du poulet ultra bright et ultra sec donc là c’est une vraie nouveauté.

Le plus

Plusieurs espaces de restauration te sont proposés au Coq Rico. Une salle à manger classique mais aussi une table d’hôte de 16 couverts et, le plus sympa selon toi, le comptoir. Par contre, étant donné que les plaques et fours sont vraiment face à toi, il y fait très très chaud. Du coup, sans aller jusqu’à arriver en bikini, Il vaut quand même mieux que tu prévois une tenue légère.

Le Coq Rico, restaurant de volailles à Montmartre.

Le Coq Rico - 98 rue Lepic 75018 Paris ‎- M. Abbesses – 01 42 59 82 89 – www.lecoqrico.com
Un oeuf poché + Un quart de poulet + Un vol-au-vent + Une trilogie de glaces + Deux verres de vin = 90€

Jeanne B. s’est planquée rue Lepic.

Pour planter l’décor

Tu as à peine emménagée dans le quartier que tu t’es immédiatement donnée pour mission d’entamer une tournée de toutes les adresses qui jouxtent ton petit nid douillet. Ton premier arrêt s’est fait chez Jeanne B.

C’est un restaurant atypique

Epicerie fine, boutique d’ustensiles de cuisine, traiteur, table d’hôte, rôtisserie, bar à vin, salon de thé. Jeanne B. c’est beaucoup de choses, tous les jours et à tout moments de la journée. Du petit déjeuner en passant par le déjeuner puis le goûter, l’apéro et enfin le dîner, c’est un lieu où tu peux passer toute ta journée sans voir le temps passer.

& un restaurant gourmand

Dans un cadre à la déco très moderne, Jeanne B. prend le contre-pied et met la cuisine traditionnelle française à l’honneur. Au niveau des entrées, tu trouves toutes sortes de mets qui te sont pour la plupart très familiers : pâté en croûte, artichaut, bulots, velouté de légume, terrine, gravlax de saumon ou encore tatin grand-mère. Tu voulais un peu de légèreté, tu as donc opté pour le gravlax. Très frais, très fin, très bon. Juste ce qu’il fallait. En revanche pour le plat tu voulais un peu plus d’authenticité. Ton choix n’a pas été aisé puisque t’étaient, entre autres, proposés : un poulet pattes noires de Challans, un gigot d’agneau de lait, une tourte de lapin, un travers de cochon, mais aussi des plats spéciaux pour les fêtes de fin d’année : un lièvre à la royale, une tourte de pigeon et foie gras et une pintade farcie. Tu t’es ruée sur le poulet pattes noires accompagné d’un gratin dauphinois et d’une salade verte. Le gratin était top, avec un super goût de muscade. Le poulet était un peu trop cuit à ton goût mais tout de même très bon. Par contre tu as une vraie déception quant à la sauce, pourtant très bonne, qui accompagnait ta volaille. Elle était très joliment présentée dans une mini saucière mais malheureusement tu n’as pas pu en profiter comme tu le désirais. Toi, tu aimes bien débarrasser ton poulet de sa peau et de ses os et ensuite le napper de sauce pour qu’il ne soit pas sec. Mais là, c’est la serveuse qui a directement recouvert ton poulet de sauce et est repartie avec. Autant dire qu’une fois ton petit ménage fait sur ton poulet, il ne restait plus grand chose du peu de sauce que tu avais.

Le moins

Il y a pas mal de plats pour lesquels il faut prévoir un suppléments. Et malheureusement, le croque homard  -spécialité maison que tu voulais absolument goûter- en fait partie. Tu dois quand même compter 5€ de plus pour ce plat. Et comme tu ne peux pas le prendre tout seul à la carte, mais uniquement dans la cadre de la formule à prix fixe, tu trouves ça un peu dommage.

Jeanne B. Restaurant et épicerie fine rue Lepic à Montmartre

Jeanne B. - 61 rue Lepic 75018 Paris ‎- M. Abbesses – 01 42 51 17 53 – Page Facebook
Formules soir à 23€ (E/P ou P/D) et 27€ (E/P/D)

Esprit guinguette et pause bronzette.

Pour planter l’décor

Alléluia ! Ça semble être pour de bon. Il fait beau. Tu peux sortir tongs, lunettes de soleil, poum poum short et chapeau de paille. Malheureusement pour toi, le gros trip en Californie, le trek véner en Mongolie ou ne serait-ce que la farniente en Croatie ce n’est pas pour cette année. Du coup pour te consoler (un peu) tu as trouvé le bon plan au Vagalame.

C’est un restaurant atypique

Les grillades, les cocktails, les parasols et les transats au bord de l’eau sont au rendez-vous. Le Vagalame, c’est sans conteste le lieu où tu vas passer ton été. Tu ne sors pas de Paris et pourtant un esprit de vacances règne ici.

& un restaurant gourmand

Tu as le choix entre deux espaces de restauration. Soit t’es en mode apéro et là tu te te retrouves sur des tables hautes à partager des planches. Soit t’es en mode grosse faim et là tu vas plutôt te sustenter à l’espace rôtisserie. Façon camping et colo de vacances, t’es assise sur des bancs face à de grandes tables en bois avec les couverts au milieu de la table. C’est à la bonne franquette et c’est ça qui est bien. À la carte tu trouves des viandes cuites à la broche et des grillades (poulet, côte de cochon, côtelettes d’agneau, …), des salades et des woks (poulet, crevettes, …). Par contre il ne faut pas t’attendre à de la grande cuisine. Et surtout il faut savoir que lorsque ton morceau de barbaque arrive devant toi il te semble énorme mais une fois que tu l’as délesté de ses os, son gras et sa couenne il ne reste plus grand chose dans ton assiette.

LE VAGALAME BAR RESTAURANT BORD DE SEINE PARIS

Le Vagalame – Quai François Mauriac 75013 Paris – Plan
Côte de cochon et wok à 15€ / Côte d’agneau à 17€ / Mojito Vagalame à la fraise et au balsamique à 10€