Clamato, la bistronomie marine miniature made in Bertrand Grébaut.

Clamato, la table marine et sans réservation de Bertrand Grébaut.

Pour planter l’décor

Les cabanes de pêcheurs ont le vent en poupe depuis quelques temps déjà à Paris. Tout le monde est en quête de son petit coin iodé pour se ressourcer. Bertrand Grébaut aurait donc eu tord de s’en priver. Après son Septime fraîchement étoilé, il te propose, avec Clamato, une échappée marine en mode bistrot plutôt décontracté.

C’est un restaurant atypique

Clamato c’est une cabane en bois -verte et bleu canard- lumineuse avec ses baies vitrées et conviviale avec son comptoir. Clamato c’est aussi un mash-up de deux grandes tendances actuelles. Celle des tapas chics d’un côté et celle des bars à huîtres et produits de la mer de l’autre. Et c’est réussi !

& un restaurant gourmand

À la carte tu trouves entre autres : différentes variétés d’huîtres, des accras de crabe -très bons-, une bresaola de thon avec betterave et basilic -magnifique et la bresaola est bluffante-, un haddock avec pomme de terre et moutarde, un maquereau avec choucroute de navet et chou frisé, une dorade marbrée avec radis noir et coriandre, des coques avec butternut et curcuma frais -la butternut était trop ferme à ton goût-, une mandarine givrée et noisettes -l’accord est canon- et, le meilleur pour la fin, une tartelette au sirop d’érable vraiment mortelle ! Il faut que tu comptes environ trois assiettes par personne pour être calé. L’idée étant évidemment de les faire tourner autour de la tablée.

Le plus et le moins

Contrairement à Septime -où il faut absolument réserver 3 semaines avant-, Clamato ne prend pas de réservation. Tu dois y venir tôt en espérant très très fort y trouver une table ou un bout de comptoir de libre.

 

Clamato - 80 rue de Charonne 75011 Paris – 01 43 72 74 53 – Pas de réservation – Plats de 7 à 21€ – septime-charonne.fr

#Top 10 : La déferlante des « bar à ».

La déferlante des restaurants monoproduit et des "bar à" .On connaissait déjà les bars à tapas, les bars à vin et bien sûr les bars à cocktails. Mais depuis quelques temps une nouvelle génération de « bar à » voit le jour. Il s’agit en général de petits lieux qui font dans le monoproduit et qui n’ont absolument rien à voir avec des bars au sens où on l’entend. Ce sont plutôt des comptoirs -voir des restaurants complètement classiques-.
Très sympas ou totalement WTF, petit tour d’horizon de ces nouveaux « bar à » qui poussent comme des petits pains.

#1 : Le plus healthy : le bar à soupe.

Un choix de 6 soupes créatives par jour.
Le Bar à Soupes – 33 rue de Charonne Paris 11e

#2 : Le plus fermier : le bar à bries.

Pour les amateurs de fromages à pâte molle, 6 références de bries sont proposés.
Makassar - 39 avenue de Wagram Paris 17e

#3 : Le plus trendy : le bar à burger.

7 burgers différents en deux formats différents (normal ou super-size)
Le Bar A Burger – 18 avenue Claude Vellefaux Paris 10e

#4 : Le plus lyonnais : le bar à quenelle.

Large choix de quenelles traditionnelles, moulées à la cuillère.
Le bar à quenelles Giraudet – 6 rue du Pas de la Mule Paris 3e

#5 : Le plus snob : le bar à eau.

Plus de 20 références d’eaux, plates ou gazeuses, de France et du monde.
Colette Water Bar – 213 rue St Honoré Paris 1er

#6 : Le plus japonais : le bar à gyoza.

Une recette seule recette, servie par 8 ou 12.
Gyoza Bar : 56 passage des Panoramas Paris 2e

#7 : Le plus gourmand : le bar à chocolat.

Plusieurs recettes de chocolats chauds sont proposées.
Le Bar à chocolat de Christophe Roussel : 10 rue du Champs de Mars Paris 7e

#8 : Le plus mignon : le bar à choux.

Des choux à la crème sucrés déclinés en 9 parfums + 1 création du jour.
Popelini – 44 rue des Martyrs Paris 9e

#9 : Le plus sur-mesure : le bar à omelettes.

Une vingtaine de produits au choix pour customiser son omelette blanche ou traditionnelle.
Oh my coque – 21 rue Le Peletier Paris 9e

#10 : Le plus WTF : le bar à chats.

Une douzaine de chats adoptés vivent en liberté dans ce salon de thé.
Le Café des chats - 16 rue Michel Le Comte Paris 3e

La pointe du Grouin : le restaurant qui a inventé sa propre monnaie.

Pour planter l’décor

Paris – La Pointe du Grouin (Bretagne) : 4h de voiture. Un peu compliquée pour une envie nocturne d’huîtres ou de galette-saucisse. Sinon, il y a La Pointe de Grouin à Paris. Des huîtres et des galettes-saucisse aussi, et beaucoup d’autres choses très dépaysantes, juste derrière la gare du Nord.

C’est un restaurant atypique

Thierry Breton a eu l’idée de créer une monnaie inédite, en guise de moyen de paiement, pour son restaurant. Le Groin. Et pour obtenir ces groins c’est très simple. Un « Distri Groins » a été installé à l’entrée du restaurant. Il fonctionne comme un distributeur de billets classique : tu mets ta carte bleue, tu sélectionnes la somme de groins que tu veux -10 minimum- tu fais ton code de CB et les groins tombent. Ensuite tu n’as plus qu’à aller commander au bar, payer directement ce que tu dois avec tes groins, recevoir un galet numéroté, et, lorsque ta commande est prête, ton numéro se fait appeler au mégaphone, tu montres ton galet et tu repars avec une cagette en bois remplie de victuailles. À la bonne franquette.

& un restaurant gourmand

À La Pointe du Grouin, les spécialités bretonnes sont à l’honneur. Entre produits de la mer et charcuterie tu trouves forcément ton bonheur. Le soir c’est en mode tapas rustiques, les plats sont servis dans des petites cassolettes ou sur des planches, accompagnés de pain maison. Huîtres et galette-saucisse bien sûr, mais aussi pommes de terre-cervelle de canut, sandwich Bara Bihan, andouille de Guéménée, Far breton, Kouing Amann cacao ou nature, … Le tout arrosé de cidre, bière ou vin et à des prix vraiment très corrects. 

Le plus

Les groins sont utilisables dans les autres restaurants de Thierry Breton, Chez Michel et Chez Casimir, situés juste à côté de La Pointe du Grouin.

La pointe du Grouin, le bistrot du chef Thierry Breton dédié aux spécialités bretonnes. Sous forme de tapas et avec sa propre monnaie. Paris, Gare du Nord.

La Pointe du Grouin - 8 rue de Belzunce 75010 Paris ‎- M. Poissonnière / Gare du Nord
1€ = 1 grouin – Kouing Amann à 4 grouins – Happy Hour jusque 20h.