Uma, le premier restaurant franco-nippo-péruvien de Paris.

Pour planter l’décor

Ma passion pour le mezcal a encore frappée, et m’a cette fois menée chez Uma. Sauf que déception, il est essentiellement proposé pur. Il est tout de même présent dans un cocktail mais sa composition ressemblant plus à un gaspacho qu’à une boisson je me suis rabattue sur le pisco sour. Heureusement je n’ai absolument pas été déçue par ce que j’ai mangé, bien au contraire !

C’est un restaurant atypique

Le nom Uma vient de « umami », la cinquième saveur que personne ne connait ou que ceux qui connaissent ne savent ni définir ni reconnaître. Et puisqu’on ne connait pas, le chef s’est dit qu’il allait nous y initier. Sauf que même après y avoir goûté, l’umami reste très abstrait. C’est très très loin d’être aussi évident que l’amer, l’acide, le sucré et le salé. Néanmoins que ça soit grâce à la magie de l’umami ou tout simplement au talent du chef, les plats de l’Uma -croisement des cuisines françaises, japonaises et péruviennes- sont très surprenants. Beaucoup de parfums, de saveurs et de jeux de textures.

& un restaurant gourmand

À la carte se sont soit des plats en petites portions soit des grandes assiettes. À deux on a pris les 6 petits plats à partager + 2 desserts et c’était parfait. Tacos de thon au thé oolong (au top malgré une tortilla un peu grasse) / Foie gras au pisco et cacao (on avait pris ce plat en pensant que ça serait une valeur sûre et qu’on serait forcément subjugués mais ce fut notre plus grosse déception) / Tiraditos de légine au yuzu (très bon) / Bolas d’aubergine au sencho (bon aussi) / Gyoza de cochon au saté (une vraie grosse tuerie – les gyozas ne sont pas crousti-fondants comme au Gyoza Bar par exemple mais ils ont tellement de goût qu’ils écrasent tous les autres à plate couture) / et enfin le Ceviche de truite marinée au tarama à la truffe (alors ça ce n’est même pas une grosse tuerie c’est juste un des meilleurs plats de ma vie ! Et ce n’est pas parce qu’il y a de la truffe dedans que je l’ai autant aimé. Enfin si, mais pas pour le produit en lui-même. C’est parce que l’association avec le fumé de la truite était vraiment dingue. Les deux produits se complètent, se répondent et se marient à merveille à mon goût. C’est la première fois que je mange un plat à base de truffe où je me dis qu’elle est vraiment là pour quelque chose, qu’elle n’est pas juste posée sur l’assiette pour la rendre sophistiquée.)

Uma
7 rue du 29 juillet, 75001 Paris – 01 40 15 08 15
www.uma-restaurant.fr
Petites assiettes de 9 à 14€ – Cocktails à 15€

Uma, le premier restaurant franco-nippo-péruvien de Paris spécialiste de l'umami.

Seb’on, la nouvelle adresse qui manquait aux Abbesses.

Pour planter l’décor

Pour un quartier si touristique et prisé des couples amoureux, Montmartre manque cruellement de petits restaurants élégants, intimes et romantiques. On trouve en grande majorité des lieux à l’esprit convivial et bon enfant avec cuisine familiale et réconfortante. C’est évidemment très sympa et complètement dans l’esprit bistrot d’antan qui fait entre autre la singularité de ce quartier village, mais depuis quelques temps c’est bien la bistronomie qui fait des ravages à Paris, et Montmartre ne s’y était pas vraiment encore mis. Le pli est maintenant pris avec la récente ouverture de Seb’on.
Seb'on, nouveau petit restaurant romantique et bistronomique aux Abbesses à Montmartre Seb'on, nouveau petit restaurant romantique et bistronomique aux Abbesses à Montmartre

C’est un restaurant atypique

En lieu en place de MILK, ce restaurant de poche a ouvert il y a trois mois et affiche déjà complet tous les soirs. Ici, les jolis plats maisons cuisinés avec des produits de saison côtoient un décor raffiné et épuré pour un prix pas trop élevé. Seb’on c’est vraiment l’adresse qui manquait aux Abbesses.

& un restaurant gourmand

Le menu, composé d’un choix succinct de plats, change toutes les semaines au gré du marché et des inspirations du chef. Parmi les entrées du moment (entre 10 et 13€), un potiron rôti à la mandarine, ricotta aux herbes, parmesan et huile d’olive -hyper bon- ou encore un foie gras cuit au vin, chutney de tomate au balsamique de framboise -très parfumé-. À suivre en plat (entre 16 et 19€), des ravioles de cochon aux herbes, topinambours et champignons -une farce merveilleuse mais un peu trop de champignons en garniture-. Pour finir en dessert (à 9€), une jolie figues de Soliès rôtie avec biscuit et glace caramel au beurre salé -légère à souhaits-.
Seb'on, nouveau petit restaurant romantique et bistronomique aux Abbesses à Montmartre Seb'on, nouveau petit restaurant romantique et bistronomique aux Abbesses à Montmartre

Le moins

L’ardoise au mur en guise d’unique carte n’est pas très pratique puisque si tu n’es pas parfaitement assis dans son axe, il faut te lever pour choisir tes plats.

Seb’on 
62 rue d’Orsel 75018 Paris ‎- 01 42 59 74 32 – M. Abbesses
www.seb-on.com

#Top 10 : les restaurants étoilés à moins de 50€ à Paris.

Les restaurants étoilés les moins chers de ParisLorsque tu vas dans un bistrot classique à Paris, tu trouves la plupart du temps des entrées aux alentours de 9€, des plats à environ 15€, des desserts à facile 7€ et des verres de vin avoisinant les 4€. Soit une addition moyenne de 35€. Et pour de la bouffe pas forcément très bonne et un service pas toujours très agréable. Et bien sache que pour ce même prix et le même nombre de plats tu peux manger gastronomique et étoilé. Plusieurs grands restaurants proposent en effet toute l’année des menus déjeuner (souvent en semaine) à moins de 50€. Alors certes le midi c’est un peu relou car soit tu n’as pas le temps de prendre une pause suffisamment longue, soit ça t’oblige à claquer un RTT juste pour aller au resto. Mais finalement, toi tu préfères aller un peu moins souvent au restaurant (parce qu’il faut être honnête ça revient vite très cher) mais privilégier une cuisine et un service de qualité mais sans claquer ton Livret A pour autant. Et ça quitte à poser un jour de congés. Voici donc (classés par prix croissant du menu) les restaurants étoilés les moins chers de Paris.

  1. Les Fables de La Fontaine (une étoile)
    Menu à 35€ avec 1 entrée + 1 plat + 1 dessert + 1 verre de vin.
    → Proposé du lundi au vendredi.
    Chef : Anthony David.
  2. Auguste (une étoile)
    Menu à 37€ avec 1 entrée + 1 poisson ou 1 viande + 1 dessert.
    → Proposé du lundi au vendredi.
    Chef : Gaël Orieux.
  3. L’Agapé (une étoile)
    Menu à 39€ avec 1 amuse bouche + entrée + 1 poisson ou 1 viande + 1 dessert.
    → Proposé du lundi au vendredi.
    Chef : Toshitaka Omiya.
  4. La Braisière (une étoile)
    Menu à 40€ avec 1 entrée + 1 plat + 1 dessert.
    → Proposé du lundi au vendredi.
    Chef : Jacques Faussat.
  5. L’Atelier Étoile de Joel Robuchon (deux étoiles)
    Menu à 43€ avec 1 amuse bouche + 1 entrée + 1 plat + 1 fromage ou 1 dessert. Cette adresse est de loin le meilleur plan de Paris parce qu’un menu deux étoiles créé par le chef le plus étoilé au monde pour ce prix c’est un peu cadeau.
    → Proposé tous les midis.
    Chef : Joël Robuchon. Sauf que ce n’est évidemment pas lui derrière les fourneaux mais son chef exécutif Filipos Chronopoulos.
  6. Ze Kitchen Galerie (une étoile)
    Menu à 48€ avec 1 entrée + 1 plat + 1 dessert.
    → Proposé du lundi au vendredi.
    Chef : William Ledeuil.
  7. Sola (une étoile) 
    Menu à 48€ avec 1 amuse bouche + 1 entrée + 1 poisson + 1 viande + 1 dessert. Cette adresse est le meilleur rapport quantité / prix.
    → Proposé du mardi au samedi.
    Chef : Yoshitake Hiroki.
  8. Le Violon d’Ingres (une étoile)
    Menu à 49€ avec 1 entrée + 1 plat + 1 dessert
    → Proposé du lundi au vendredi.
    Chef : Christian Constant.
  9. La Dame de Pic (une étoile)
    Menu à 49€ avec 1 entrée + 1 plat + 1 dessert.
    → Proposé du mardi au vendredi.
    Chef : Anne-Sophie Pic.
  10. Itinéraires (une étoile)
    Menu à 49€ avec 1 amuse bouche + 1 entrée + 1 poisson + 1 viande + 1 dessert.
    → Proposé du mardi au vendredi.
    Chef : Sylvain Sendra.
  11. Akrame (deux étoiles) Restaurant bonus car ce n’est pas un menu « à moins de 50€ » mais à 50€ tout pile mais comme il s’agit d’un deux étoiles ça reste un méga bon plan.
    Menu à 50€ avec 1 entrée + 1 plat + 1 dessert. Il y a encore quelques semaine ce menu était à 45€ donc il vaut mieux y aller vite avant que le prix ne grimpe encore.
    EDIT AVRIL 2015 : ce menu est maintenant à 60€.
    → Proposé du lundi au vendredi.
    Chef : Akrame Benallal