Top 10 des restaurants et bar à huîtres de Paris.

10 adresses de restaurants sympas où manger un plateau de fruits de mer et des huîtres à Paris.Hormis pendant l’été et au moment de Noël, tu ne penses que très rarement à te faire une douzaine d’huîtres le soir au dîner. Qui plus est à Paris. Sauf que c’est une grosse erreur puisque, selon ta lecture féminine de la semaine, il parait que c’est un de ces « super-aliments » qui booste ton petit corps tout affaibli par l’hiver. L’huître étant peu calorique, bourrée d’oméga-3, de vitamines B, de zinc et d’oligo-éléments, elle a donc toutes les raisons d’être mangée en ce moment. Et ça tombe bien, puisqu’à l’instar des nombreux Oyster Bar new-yorkais, de plus en plus de restaurants parisiens la proposent à leur carte.

#1 : Le plus jeune resto : Clamato.

Clamato c’est l’adresse marine de Bertrand Grébaut, chef du Septime. Et pour ce bistrot de la mer, ouvert à l’automne dernier, il a eu la très bonne idée de proposer ses tables sans réservation. Pour ce qui est des huîtres, tu les trouves ici servies par 6. Et au point de vu des références tu as des Utah Beach n°2, des Creuses de Bretagne n°3 ou des Creuses de Maldon n°2.
Clamato - 80 rue de Charonne 75011 Paris ‎- M. Charonne / Voltaire – 01 43 72 74 53

#2 : Le plus vieux resto : La Mascotte.

La Mascotte, grande brasserie parisienne typique, est une véritable institution de Montmartre. Il semblerait qu’elle existe depuis 1889. Les huîtres qu’elle propose proviennent de L’Écaille, son banc de fruits de mer annexe. Du coup tu as beaucoup de choix. Elles sont toutes servies par 6 et, niveau provenance, elles sont soit de Marenne-Oléron, de Bretagne ou de L’Étang de Thau. Et à chaque fois tu as plusieurs variétés et différents calibres (de 0 à 5).
La Mascotte - 52 rue des Abbesses 75018 Paris ‎- M. Abbesses / Blanche – 01 46 06 28 15

#3 : Le plus petit resto : L’Îlot.

L’Îlot c’est un tout petit comptoir à poissons, fruits de mer et huîtres face au marché du Temple. Tu y trouves des Fines de Claire n°3, des Perles Blanches n°3 et une huître du moment. Toutes sont proposées par 6 ou 12.
L’Îlot - 4 rue de la Corderie 75003 Paris ‎- M. République / Temple – 06 95 12 86 61

#4 : Le plus grand resto : Le Bar à Huîtres.

Le Bar à Huîtres est le plus grand restaurant de fruits de mer de ta sélection, moins pour sa taille que pour son implantation étant donné que tu as quatre adresses à Paris (deux rives gauches et deux rives droite comme ça pas de panique tu n’as pas à traverser la Seine). Quant aux huîtres, le choix est vraiment très large. Proposées soit à la pièce soit en plateau dégustation, tu trouves une trentaine de variétés en provenance de Normandie, de Bretagne, de Noirmoutier, de l’Île de Ré, de Poitou-Charente, d’Aquitaine et de Méditerranée.
Le Bar à Huîtres - 33 boulevard Beaumarchais 75003 Paris – M. Chemin Vert / Bastille - 01 48 87 98 92

#5 : Le resto le plus caché : Bones.

Bones c’est un bar à manger d’un côté et un restaurant de l’autre. L’adresse est planquée dans une rue déserte, sans enseigne sur la devanture. Quant aux huîtres, tu les trouves dans la partie bar à manger du lieu. Te sont proposées : des Fines de Claire n°2, des Roumégous n°2 et des Plates Belon. Tu les dégustes en mode tapas (à l’unité, par 6 ou par 12), au même titre qu’un magret fumé ou qu’une butternut poêlée.
Bones - 43 rue Godefroy Cavaignac 75011 Paris ‎- M. Voltaire / Charonne – 09 80 75 32 08

#6 : Le resto le plus branché : Le Mary Celeste.

Créé par l’équipe de la Candelaria il y a un an, Le Mary Celeste était à peine ouvert qu’il rameutait déjà le tout Paris branché. Depuis ça ne désemplit pas. Et pour cause, un décor signé David Rager et un concept, jusqu’alors inconnu à Paris, d’huîtres à déguster à l’unité au comptoir d’un bar à cocktails (de septembre à avril). À l’instar d’une pinte et cacahuètes au troquet du coin, ici c’est Bloody Mary et Spéciale Bouzigues ou encore Oliver’s Twist et Kumamoto.
Le Mary Celeste - 1 rue Commines 75003 Paris ‎- M. Filles du Calvaire 

#7 : Le resto le plus latino : The Fish Club.

En te faisant voyager jusqu’au Pérou, The Fish Club est clairement le bar à poisson le plus exotique de Paris. Dans un décor hybride mêlant des motifs aztèques au style des années 50, tu sirotes un cocktail au Pisco en mangeant un ceviche à tomber, un tiradito verde ou, bien sûr, des huîtres et crustacés. Servies par 3 ou par 6, tu as le choix entre des mini huîtres Boulan du Cap Ferret ou des Maldon n°2 d’Angleterre.
The Fish Club - 58 rue Jean-Jacques Rousseau 75001 Paris – M. Les Halles ‎- 01 40 26 68 75 

#8 : Le resto le plus asiatique : L’Écume des Bulles.

L’Écume des Bulles c’est une petite adresse audacieuse de tapas de la mer qui n’hésite pas à accompagner ses plats au champagne. L’huître y est proposée soit brut, soit travaillée dans des recettes à tendance japonaise. Selon l’humeur du chef, tu peux y trouver une Utah Beach avec des perles de yuzu ou bien pochée au vinaigre de riz et sauce soja ou encore accompagnée d’une salade d’algues.
L’Ecume des Bulles – 3-5, rue des Quatre Vents 75006 Paris – M. Odéon – 01 43 26 00 22

#9 : Le resto le plus romantique : Goumard.

Contrairement à Bones, au Mary Celeste ou au Fish Club, là on est vraiment dans le restaurant à proprement parler. Tu ne vas pas chez Goumard pour boire un verre et partager une douzaine d’huîtres avec tes potes après le taf. Tu viens ici à la recherche d’intimité, de qualité et de raffinement. Quant aux huîtres, un comptoir leur est entièrement dédié. Tu y trouves, servies par 6, des Marennes-Oléron Fines et des Spéciales Gillardeau, mais aussi des plates de Belon (toutes en différents calibres).
Goumard – 9 rue Duphot 75001 Paris – M. Madeleine / Concorde – 01 42 60 36 07

#10 : Le resto le plus chic : Prunier.

À l’instar de La Mascotte, Prunier est également un restaurant qui a plus de 100 ans. Sauf qu’ici on n’est pas dans le registre de la brasserie mais dans le restaurant de luxe. Le restaurant exceptionnel qui coûte très cher et dans lequel tu ne vas vraiment que pour de très rares occasions. Les huîtres occupent une belle place sur la carte de Prunier avec plusieurs références proposées. Servies par 6, elles viennent de Normandie, de Bretagne, de Marennes-Oléron, de l’Étang de Thau ou même, selon arrivage, de Hollande.
Prunier – 16 avenue Victor Hugo 75016 Paris – M. Kléber / Victor Hugo – 01 44 17 35 85

L’Îlot, le micro repère de la mer face au marché du Temple.

Pour planter l’décor

Emplie d’espoir, tu es allée au Barav’ sans réservation préalable, en te disant que peut-être, sur un malentendu, tu pourrais avoir une table. Et bien non, pas de table. Déçue, assoiffée et affamée tu es partie, sans savoir vers quelles contrées aller. C’était sans compter sur le destin qui te fit t’arrêter quelques mètres plus loin à L’Îlot. Un petit comptoir de poissons et fruits de mer avec tables hautes et carrelage blanc. Et sans le savoir, tu venais en quelques sortes de prendre place au Barav’, mais dans sa version marine.

C’est un restaurant atypique

Absolument tout sur la carte de L’Îlot vient de la mer. Tu ne trouveras pas la moindre rondelle de saucisson qui traîne histoire de satisfaire toute la clientèle. Ici, on sert du poisson et des fruits de mer, et c’est assumé.

& un restaurant gourmand

Huîtres, bulots, tourteau, crevettes, sardines, harengs, espadon, thon, saumon. Cru, fumé, en soupe, en tartare, en ceviche, en rillettes. Fans d’iode vous êtes servis. Et pour les desserts, c’est toujours en bord de mer que ça se passe, avec des spécialités bretonnes à base de caramel au beurre salé et kouing amann.

Le moins

Le manque de place si tu viens en groupe. Mieux vaut donc réserver.

L'Îlot, pour manger des fruits de mer entre potes à Paris.

L’Îlot - 4 rue de la Corderie 75003 Paris ‎- M. République / Temple – 06 95 12 86 61 – Page Facebook
Fines de Claire n°3 à 18€ les 12 / Tourteau à 8€ le demi / Espadon fumé à 8€ / Tarama blanc à 5€