#Top 10 : les restaurants les plus originaux de Paris.

les restaurants insolites à Paris

Avec un blog dont le sujet principal est les restaurants atypiques, on te demande souvent quel est celui que tu trouves le plus insolite à Paris. Sachant que l’originalité est une notion plutôt subjective et qu’il y a énormément de restos qui sont atypiques pour des raisons hyper différentes, ce n’est pas une question que tu aimes beaucoup. La plupart des parisiens (et Google), répondront quasiment unanimement que le restaurant le plus original de la ville est Dans le Noir. Parce que tu manges dans le noir complet. Bon ok. Mais cet endroit tient plus de l’expérience, voir de l’attraction, que d’un dîner au restaurant. Tu y es servi par des non-voyants car l’idée de base était de sensibiliser à ce handicap et c’est bien sûr top. Mais à 50€ la formule entrée + plat + dessert (sans boisson) pour une cuisine moyenne, ça fait quand même très cher l’interrupteur éteint. Du coup voilà dix endroits moins foufous dans le concept mais tout de même très originaux.

Le plus dépaysant.

Le Blue Elephant : un grand restaurant thaïlandais avec un superbe décor de forêt tropicale.

Le plus trompe l’oeil.

Le Privé de dessert : un petit restaurant dont tous les plats salés ont la forme de desserts et les desserts celle de plats salés.

Le plus exotique.

L’Oga : un petit restaurant qui sert des viandes très spéciales (zèbre, kangourou, crocodile) et qui propose des brunchs de tous les continents du monde.

Le plus monomaniaque.

L’Entrecôte : une véritable institution qui n’a qu’un seul plat à sa carte, l’entrecôte – frites et sa sauce spéciale.

Le plus brocante.

Le Comptoir des Chineurs : un petit bistrot de Montmartre où le décor et la vaisselle sont à vendre.

Le plus décalé.

La Pointe du Grouin : un grand restaurant de tapas bretons qui a inventé sa propre monnaie (le grouin) et avec laquelle on est obligé de payer. Un distributeur de grouins a été installé à l’entrée pour convertir ses euros.

Le plus fast food.

MOB : un très grand fast food 100% végétalien à la cité de la mode. Ce concept, importé de Brooklyn, joue également sur le trompe l’oeil des plats.

Le plus théâtral.

Chez Hanafousa : un teppanyaki japonais où le chef cuisine sous nos yeux directement à notre table et joue avec ses ustensiles et la nourriture.

Le plus thématique.

Le Coq Rico : un grand restaurant dont le thème est la volaille. Tous les plats de la carte ont un rapport avec les bêtes à plumes.

Le plus surprise.

Guilo Guilo : un restaurant gastronomique japonais où l’on ne connait ni le menu, ni le nombre de plats et dont certains produits sont complètement inconnus en France.

Top 3 : Paris et ses restaurants monomaniaques.

Monomaniaque : personne atteinte d’une psychose caractérisée par une obsession limitée à un seul sujet.
Exemple : écouter la même chanson en boucle pendant toute une journée (et ne pas s’en lasser bien sûr).
Et quand les restaurants s’y mettent ça donne des trucs assez surprenants.
Plat unique, produit unique décliné sous toutes ses formes, …

restaurants monomaniaques

L’Entrecôte ne te propose qu’un seul plat.
Plus besoin de passer un quart d’heure à scruter la carte dans tous les sens,
ici c’est entrecôte-frites pour tout le monde. Les frites sont bonnes,
la viande est top et la sauce est ouf. Du coup c’est toujours blindé.
271 Boulevard Pereire Sud 75017 Paris – 01 45 74 27 97 ‎

Nodaïwa ne jure que par l’anguille.
Grillée, frite, marinée, en flan, en salade, … elle est préparée sous tout un tas de forme.
A toi de choisir celle qui t’inspire le plus !
272 Rue Saint-Honoré 75001 Paris – 01 42 86 03 42

Enfin chez Pomze, c’est la pomme qui est à l’honneur.
En entrée, en plat, en dessert et même à boire. Le summum du monomaniaque.
109 Boulevard Haussmann 75008 Paris – 01 42 65 65 83